Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Raoul IV de Beaumont au Maine

Raoul IV de Beaumont au Maine

mardi 31 décembre 2019, par ljallamion

Raoul IV de Beaumont au Maine (1010-av.1040)

Vicomte du Mans

Fils de Raoul III de Beaumont et, croit-on, de Godeheult, il céda à Geoffroy de Sablé , son frère, le terrain nécessaire à la construction et à la dotation de Solesmes [1], vers 1010

Il fut témoin de 1012 à 1016, de la confirmation du prieuré de Tuffé [2] à l’abbaye de Saint Vincent [3], par le comte Hugues et alla à Rome sous le pontificat de Benoît VIII pour faire confirmer de nouveau la fondation d’Évron [4].

Il fut témoin avec l’évêque d’Angers [5] de l’affranchissement de deux serfs à Marmoutier [6]. Lui ou son fils portèrent le nom de Roscelin, diminutif de Raoul.

On connaît le nom de sa femme, Hildegarde, qui paraît en 1012, avec ses deux fils et sa bru, Godeheult, à l’acte de confirmation parRichard II de Normandie du domaine de Longueville [7] à l’Abbatiale Saint-Ouen de Rouen [8]

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de Abbé Angot, « Les vicomtes du Maine », dans Bulletin de la Commission historique et archéologique de la Mayenne, 1914, no 30,

Notes

[1] L’abbaye Saint-Pierre de Solesmes est une abbaye bénédictine situé à Solesmes dans la Sarthe, dont les origines remontent à 1010. Elle domine la vallée de la Sarthe, à environ trois kilomètres de la ville de Sablé-sur-Sarthe, entre Le Mans et Angers. Elle est située sur la petite commune de Solesmes. Les moines, aidés de rustici ruricoli (paysans cultivateurs) défrichent les environs, cultivent le seigle, la vigne et la fève et élèvent chevaux et bovins. Un bourg apparaît autour de l’abbaye à la fin du 11ème siècle, et l’on construit une nouvelle église paroissiale, Sainte-Marie et quelques décennies plus tard la chapelle Saint-Aquilin (aujourd’hui au cimetière communal). La charte de fondation est confirmée le 30 mars 1073 par Guillaume le Conquérant, suzerain du nouveau seigneur de Sablé, Robert le Bourguignon.

[2] Tuffé est une commune française, située dans le département de la Sarthe

[3] C’est l’évêque Domnole qui, vers 572, fonde l’Abbaye Saint-Vincent, qui est l’une des plus grandes abbayes bénédictines françaises. Jusqu’au 18ème siècle, l’abbaye subit plusieurs constructions et reconstructions, inaugurant ainsi un lent processus de métamorphose qui modela l’architecture des lieux au fil des siècles. Durant de nombreuses années, l’abbaye eut une des bibliothèques les plus fournies d’Europe, ce qui en fit un véritable centre culturel. En 1954, l’Abbaye devient internat pour les jeunes filles étudiant au Lycée Berthelot (aujourd’hui Collège Berthelot). Les étages sont alors aménagés pour elles, les salles en dortoirs, en réfectoire et en salle d’études.

[4] L’abbaye Notre-Dame de l’Épine d’Évron est une ancienne abbaye bénédictine fondée à Évron, dans le département de la Mayenne en France, maintenant siège de la Communauté Saint-Martin, association de prêtres et de diacres vivant leur apostolat en communauté.

[5] Angers est une commune de l’Ouest de la France située au bord de la Maine, préfecture du département de Maine-et-Loire. Capitale historique et place forte de l’Anjou, berceau de la dynastie des Plantagenêts, Angers est l’un des centres intellectuels de l’Europe au 15ème siècle sous le règne du « bon roi René ». La ville doit son développement comme son rôle politique et historique à sa position au niveau d’un point de convergence géologique, hydrographique, culturel et stratégique.

[6] L’abbaye de Marmoutier est une ancienne abbaye bénédictine située sur la rive droite de la Loire, un peu en amont de Tours. Fondée par Martin de Tours, peut-être dès 372, l’abbaye connut son apogée au Moyen Âge et ses dépendances s’étendaient dans une bonne partie de la France médiévale et jusqu’en Angleterre. Elle fut démembrée sous le Révolution française.

[7] Longueville est une commune française, située dans le département du Calvados.

[8] L’abbaye Saint-Ouen de Rouen est l’un des principaux monuments de la ville de Rouen ; son église abbatiale est un exemple achevé de l’architecture gothique en Normandie.