Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Louis d’Anjou-Commercy dit Louis d’Anjou

Louis d’Anjou-Commercy dit Louis d’Anjou

jeudi 10 octobre 2019, par ljallamion

Louis d’Anjou-Commercy dit Louis d’Anjou (1427-1445)

Marquis de Pont-à-Mousson-Seigneur de Commercy-Château-Bas

Partie de l'évêché de Toul avec la seigneurie de CommercyFils de René d’Anjou et d’Isabelle 1ère de Lorraine.

Il meurt à 18 ans sans postérité, ses biens à Commercy [1] reviennent donc à son père René d’Anjou, à qui il avait succédé.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Louis d’Anjou-Commercy/ Portail de la Lorraine/ Seigneur français

Notes

[1] La ville de Commercy, de nos jours sous-préfecture de la Meuse en Lorraine, fut jadis nommée « Comarcey ». Elle tire son nom de commarcha ou commarchia, qui signifie « marche » (marcha) ou « frontière », de sa position en bord de Meuse aux frontières de la Lorraine, du Toulois, du Barrois, du Verdunois (territoires alors dans l’Empire), et du royaume de France (Champagne), lorsqu’elle ne faisait partie d’aucune de ces entités tout en étant dans l’Empire. La première mention de la ville date du 9ème siècle lors de sa cession par l’empereur d’Allemagne à l’évêché de Metz, et les évêques eux-mêmes la confièrent à des seigneurs afin d’en garantir la sûreté. À cette époque la ville se compose d’un château entouré de fortifications et servant de citadelle aux habitants. En avant des fossés se situe un "pâquis", c’est-à-dire des pâturages (plus tard place du « fer à cheval »), non loin du château se trouvent quelques habitations ainsi que la halle et la hallotte (où sont tuées et débitées les bêtes) formant le cœur de l’ancienne Commercy ; les abords de l’église contiennent un cimetière et des habitations peu nombreuses, bourgeons d’un futur faubourg. À l’emplacement du quartier "Breuil", séparé de la ville par un étang, s’élèvent un couvent de filles et quelques fermes.