Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Sigtryggr Caoch ou Sihtric II Gael

Sigtryggr Caoch ou Sihtric II Gael

dimanche 16 juin 2019, par ljallamion

Sigtryggr Caoch ou Sihtric II Gael

Roi de Dublin et du Royaume viking d’York

Le nom de Sihtric dans un manuscrit des Annales d'Ulster (Bodleian Rawlinson B 489, folio 29r).En 917, bien qu’avec ses troupes ils soient défaits dans des batailles locales avec les Eoganachta [1] et les rois de Ciarraige [2], ils entrent à Dublin la même année. Cette nouvelle implantation des Hommes du Nord qui avaient été rejetés à la mer en 902 provoque un conflit avec les rois Irlandais menés par l’Ard ri Érenn [3] Niall Glúndub .

Ces derniers sont écrasés le 14 septembre 919 au combat de Kilmashogue [4] près de Dublin et outre Niall Glundub, 15 autres princes tombent sur le champ de bataille.

En 921, Sigtryggr abandonne Dublin où il considère sans doute que son pouvoir est assuré, à son parent Gothfrith Uí Ímair pour conquérir le Royaume viking d’York [5] laissé vacant par la mort de Rongvald 1er.

Après avoir pillé Davenport au Cheshire [6] il règne sur les Danois de Northumbrie [7]. Selon la Chronique anglo-saxonne [8] il aurait rencontré le roi Athelstan d’Angleterre en 925 et épousé sa sœur Édith de Polesworth le 30 janvier. Il semble qu’il ait rapidement abandonné son épouse et le christianisme.

Il règne à York jusqu’à sa mort en 927.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jean Renaud Les Vikings et les Celtes Éditions Ouest-France Université Rennes (1992) ISBN 2 7373 0901 8

Notes

[1] Les Eóganachta (ou Eoghanachta), fondés, selon la tradition, par Éogan Mór, roi de Munster, fils aîné du semi-mythique roi du 3ème siècle Oilill Ollum, était une dynastie irlandaise, centrée autour de Cashel, qui domina le sud de l’Irlande du 5ème siècle au 16ème siècle.

[2] Les Ciarraige étaient un peuple du début de l’Irlande médiévale.

[3] Le Ard rí Érenn désigne, dans la mythologie celtique et l’histoire médiévale de l’Irlande, le souverain qui règne sur la totalité de l’île. Ard rí signifie « roi suprême » et « Érenn » provient de la déesse Ériu, véritable personnification du pays

[4] Kilmashogue ou Kilmashoge est une montagne du comté de Dún Laoghaire en Irlande. Il mesure 408 mètres et fait partie du groupe de collines des montagnes de Dublin, comprenant les montagnes Two Rock, Three Rock, Kilmashogue et Tibradden.

[5] Le royaume viking de York existe entre 866 et 954. Des Vikings originaires du Danemark établissent un potentat coupant en deux l’île de Bretagne, la future Grande-Bretagne, avec pour capitale York, ville qu’ils appellent Jórvík après l’avoir investie. La région autour de cette ville est appelée le Danelaw, terme qui s’applique aussi à la juridiction mise en place par les Danois jusqu’à la seconde moitié du 10ème siècle

[6] Le Cheshire, anciennement appelé « comté de Chester », est un comté en grande partie rural dans le nord-ouest de l’Angleterre. Son chef-lieu administratif est la ville de Chester, bien que Warrington soit la ville la plus peuplée du comté. Cheshire avoisine le Merseyside et Grand Manchester dans le nord, Derbyshire dans l’est et Shropshire et Staffordshire dans le sud. À l’ouest du comté se trouvent deux districts gallois, Flintshire et Wrexham.

[7] La Northumbrie est un royaume médiéval situé dans le nord de l’actuelle Angleterre et constituait l’un des principaux royaumes de l’Heptarchie. Sa notoriété est surtout liée à son rôle dans la propagation du christianisme nicéen dans l’île et à la constitution d’un centre culturel d’importance européenne avec l’archevêché d’York. Le nom de Northumbria désigne à l’origine les terres envahies par les Angles au 6ème siècle situées au nord de la rivière Humber. La Northumbrie en tant que royaume se constitue au début du 7ème siècle par l’union de deux autres entités Angles : celle de Bernicie (Bernicia) au nord et celle de Deirie (Deira) au sud.

[8] La Chronique anglo-saxonne est un ensemble d’annales en vieil anglais relatant l’histoire des Anglo-Saxons. Le manuscrit original est probablement rédigé dans le royaume de Wessex sous le règne d’Alfred le Grand, à la fin du 9ème siècle. De multiples copies sont distribuées aux monastères d’Angleterre et ensuite mises à jour indépendamment les unes des autres.