Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Juan García Manrique

samedi 27 avril 2019, par ljallamion

Juan García Manrique (mort en 1416)

Évêque de Orense-Homme d’Etat

Blason de l'Archidiocèse de TolèdeDeuxième fils de Garcia II Fernandez Manrique de Lara.

Archidiacre [1] de Talavera [2] et sous la protection de son oncle paternel l’archevêque de Tolède [3] Gómez Manrique . A la mort de ce dernier, une partie du chapitre de Tolède le désigne à l’archidiocèse de Tolède, tandis que l’autre moitié se déclara en faveur de Pedro Cabeza de Vaca, mais le pape Grégoire XI résolu le différend et nomma à cet effet Pedro Tenorio.

Juan Garcia Manrique occupait alors l’évêché de Siguenza [4], tout en étant chancelier des rois Henri II et Jean 1er, à partir de là il fut nommé dans le diocèse de Burgos [5], en mai et fut promu à l’archevêché de Saint-Jacques-de-Compostelle [6], en Juin où il joua un rôle important lors des affrontements armés qui eurent lieu au cours de la crise de 1383 à 1385.

A la fin du 14ème siècle, il se brouilla avec l’archevêque de Tolède Pedro Tenorio. Lorsque le roi castillan Henri III avait reconnu la Papauté d’Avignon, il émigra au Portugal, où , avec la médiation du roi portugais il fut nommé archevêque de Braga [7] et évêque de Coimbra [8].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Juan García Manrique/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Un archidiacre est un vicaire épiscopal à qui l’évêque confie certaines fonctions administratives pour un groupe de paroisses.

[2] Talavera de la Reina est une commune d’Espagne de la province de Tolède dans la communauté autonome de Castille-La Manche.

[3] L’archidiocèse de Tolède est une église particulière de l’Église catholique en Espagne. Son siège est la cathédrale Santa María de Tolède.

[4] Le diocèse de Sigüenza-Guadalajara est un diocèse de l’Église catholique en Espagne, suffragant de l’archidiocèse de Tolède. Entre le 7ème siècle et le 11ème siècle, la domination musulmane fait qu’il n’y a pas de continuité de l’évêché jusqu’en 1121 lors de la reconquête de Sigüenza.

[5] L’Archidiocèse de Burgos est un archidiocèse espagnol. Il est un siège épiscopal d’Espagne depuis le 11ème siècle, il avait à l’époque pour suffragants les diocèses d’Oca et Valpuesta, qui sont maintenant représentés par des sièges titulaires.

[6] L’archidiocèse de Saint-Jacques-de-Compostelle est un diocèse d’Espagne dont le siège ecclésiastique est la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle dans la ville du même nom. Le diocèse de Saint-Jacques de Compostelle est l’héritier du diocèse historique d’Iria-Flavia. Par la bulle Bula Onmipotentis dispositione du 27 février 1120, le pape Calixte II élève l’église "compostelane" au rang d’archevêché métropolitain de Saint-Jacques-de-Compostelle en remplacement de celui de Mérida, ce dernier ayant disparu sous le pouvoir musulman. L’archidiocèse de Saint-Jacques-de-Compostelle est devenu par cette bulle capitale de la Lusitanie et de ce fait les diocèses de Beja, Lisbonne, Ossobona (Faro), Idanha -Dioecesis Ægitaniensis - (Guarda), Coimbra -Dioecesis Conimbricensis-, Viseu, Lamego, Ciudad Rodrigo, Salamanque, Ávila, Evora et le diocèse de Coria sont devenus ses suffragants. Les diocèses du royaume de Galice continuent à être suffragants de l’archidiocèse de Braga jusqu’en 1395, date à laquelle ils deviennent suffragants de l’archidiocèse de Saint-Jacques-de-Compostelle.

[7] L’archidiocèse de Braga est un siège métropolitain de l’Église catholique romaine du Portugal. Il a été érigé comme diocèse au 4ème siècle et élevé au rang d’archidiocèse au 12ème siècle. Le siège archiépiscopal se trouve à la Cathédrale de Braga.

[8] Le diocèse de Coimbra est un diocèse portugais du centre du pays . Il est intégré à la province ecclésiastique de Braga.