Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Chorikios de Gaza

lundi 11 juin 2018, par ljallamion

Chorikios de Gaza

Rhéteur grec du 6ème siècle

La Palestine selon Eusèbe de Césarée et Jérôme de Stridon (ive siècle)Natif de Gaza [1] en Palestine. Photios lui consacre le codex 160 de sa Bibliothèque [2]. On y apprend qu’il était chrétien, de l’époque de l’empereur Justinien, et qu’il fut l’élève de Procope de Gaza, lequel, devenu vieux, lui céda la direction de son école et en conçut de la satisfaction.

On conserve de lui une quarantaine de discours, les uns complets, les autres mutilés : pour moitié des déclamations scolaires, et d’autre part plusieurs discours officiels et des dissertations ou descriptions. On y trouve notamment les genres traditionnels du panégyrique, de l’oraison funèbre, du discours de mariage, du discours de controverse, également des descriptions d’œuvres d’art à la manière de Philostrate de Lemnos . Les déclamations sont souvent accompagnées de commentaires.

Chorikios fut, avec Libanios, l’un des modèles les plus étudiés dans les écoles de rhétorique byzantines.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Chorikios de Gaza/ Portail du monde byzantin/ Personnalité byzantine du VIe siècle

Notes

[1] Gaza, parfois appelée en anglais Gaza City pour la distinguer de la bande de Gaza qui désigne la région dans son ensemble, est la ville qui donne son nom à ce territoire longiligne appelé « bande de Gaza ».

[2] La Bibliothèque ou Myriobiblos, œuvre de Photios, patriarche de Constantinople entre 858 et 886, est une collection de 280 notices (appelées traditionnellement « codex », parfois au pluriel « codices ») sur des textes littéraires de genres variés lus par le recenseur. L’ouvrage fut commencé vers 843. La longueur des « codices », très variable, va de la simple mention d’un nom d’auteur avec un titre à une analyse de plusieurs dizaines de pages. Ils traitent des auteurs, du contenu des textes, du jugement porté par Photios sur eux, et comprennent souvent des citations plus ou moins longues.