Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > John Norreys ou John Norris

John Norreys ou John Norris

dimanche 24 septembre 2017

John Norreys ou John Norris (1547-1597)

Général anglais

Fils d’Henry Norris, 1er baron Norreys [1], il participa à tous les théâtres des guerres élisabéthaines : en France dans les guerres de religion [2], en Flandre au cours de la Guerre de Quatre-Vingts Ans [3], dans la guerre anglo-espagnole [4] de 1585 à 1604, et surtout dans la reconquête de l’Irlande par les Tudor, où il s’est tristement rendu célèbre pour avoir fait massacrer femmes et enfants sur Île de Rathlin [5] en 1575.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John Norreys »

Notes

[1] Le titre de Baron Norreys de Rycote fut créé dans la paierie anglaise pour Sir Henry Norris en 1572. Le 2ème Baron de Norreys fut crée comte de Berkshire, les deux titres se sont éteints à leur mort respective.

[2] En France, on appelle guerres de Religion une série de huit conflits, qui ont ravagé le royaume de France dans la seconde moitié du 16ème siècle et où se sont opposés catholiques et protestants, appelés aussi huguenots.

[3] La guerre de Quatre-Vingts Ans, également appelée révolte des Pays-Bas ou encore révolte des gueux, est le soulèvement armé mené de 1568 (bataille de Heiligerlee) à 1648 (traités de Westphalie), sauf pendant la Trêve de douze ans de 1609 à 1621, contre la monarchie espagnole par les provinces s’étendant aujourd’hui sur les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et le nord de la France. Au terme de ce soulèvement, les sept provinces septentrionales gagnent leur indépendance sous le nom de Provinces-Unies, indépendance effective en 1581 par l’Acte de La Haye et reconnue par l’Espagne par un traité signé en 1648 en marge des traités de Westphalie.

[4] La guerre anglo-espagnole de 1585-1604 est un conflit intermittent, ponctué de batailles importantes mais très éloignées les unes des autres, et ayant opposé les royaumes d’Angleterre d’Élisabeth 1ère et d’Espagne de Philippe II. Cette guerre, intrinsèquement liée au théâtre plus vaste des tensions dynastiques, religieuses et commerciales en Europe, n’a jamais été officiellement déclarée. Elle commence avec l’expédition de Robert Dudley, comte de Leicester et favori d’Élisabeth 1ère qui le charge de soutenir la révolte des Provinces-Unies contre l’autorité espagnole.

[5] L’île de Rathlin est une île au large des côtes de l’île d’Irlande. Elle se situe à 10 kilomètres de la côte irlandaise. Elle fait partie du comté d’Antrim, en Irlande du Nord. C’est la seule île habitée dépendant de l’Irlande du Nord. Au 16ème siècle, les MacDonnells d’Antrim en sont devenus propriétaires. Rathlin a connu de nombreux massacres. Au cours d’une expédition en 1557, Sir Henry Sidney dévaste l’île. En juillet 1575, le comte d’Essex envoie Francis Drake et John Norreys attaquer des réfugiés écossais sur l’île : des centaines de femmes et d’enfants du Clan MacDonnell sont tués. Aussi, en 1642, les soldats de Covenanter Campbell de l’Argyll’s Foot sont encouragés par leur commandant, Sir Duncan Campbell d’Auchinbreck, à tuer les MacDonalds, des catholiques locaux, proches parents de leur Clan ennemi dans les Highlands écossais du Clan MacDonald. Ils précipitèrent les femmes des MacDonald du haut des falaises sur les rochers où elles trouvèrent la mort. Le nombre estimé des victimes varie de cent à trois mille. À la fin du 18ème siècle, Rathlin devient un important centre de production de kelp.