Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 6ème siècle > Amalaberge ou Amalaberga

Amalaberge ou Amalaberga

mardi 27 juin 2017

Amalaberge ou Amalaberga (fin du 5ème-début du 6ème siècle)

Reine des Thuringes de 507/511 à 532/533

Fille d’ Amalafrède , fille de Théodimir, roi des Ostrogoths [1] et sœur de Théodat. Son père est inconnu, mais son oncle est Théodoric le Grand. Celui-ci loue son esprit et sa culture.

Elle épouse Hermanfred, roi de Thuringe entre 507 et 511. Procope dit formellement que l’alliance conclue entre les Ostrogoths et les Thuringes [2], au moyen du mariage de cette princesse avec Hermanfred est dirigée contre les Francs.

Le rôle dévolu à la femme est avant tout de gérer la maisonnée. La reine doit certainement gérer la domesticité du palais, faisant préparer le repas et la table de son époux. Mais la reine Amalaberge a beaucoup d’ambition et ne supporte pas de devoir partager la Thuringe avec ses beaux-frères. La guerre civile qui éclate en Thuringe en 516, lui est en grande partie due.

Poussé par les arguments de sa femme, Hermanfred tue Berthaire et cherche à s’emparer du royaume de son dernier frère, Badéric. Il fait appel au roi voisin Thierry 1er, en lui promettant la moitié de la Thuringe pour obtenir une alliance puissante. Badéric est facilement vaincu et meurt durant le combat.

Hermanfred prend alors possession du royaume de son frère mais ne respecte pas les termes de son accord avec Thierry 1er, comptant sur l’oncle de sa femme pour le soutenir si une guerre se déclare avec les Francs.

En 531, cinq ans après la mort de Théodoric, les Francs, aidés des Saxons engagent alors une seconde campagne lors de laquelle les Thuringiens de Hermanfred sont complètement défaits dans la bataille et massacrés en masse au bord de l’Unstrut [3]. Il reçoit Hermanfred à Tolbiac [4], où celui-ci est poussé du haut des murailles et décède à la suite de cette chute. Thierry 1er donne alors la Thuringe du nord aux Saxons sans contrepartie.

Selon Procope, après la mort de son époux, Amalaberge se réfugie avec ses enfants à la cour d’Ostrogothie, à Ravenne, sous la régence d’Amalasonte où son frère Théodat devient roi des Ostrogoths, avant de rejoindre Constantinople.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Amalaberga »

Notes

[1] Les Ostrogoths étaient une des deux fractions des Goths, peuple germanique venu des confins de la Baltique et établi au 4ème siècle en Ukraine et en Russie méridionale, au nord de la mer Noire, l’autre fraction étant celle des Wisigoths. Ils jouèrent un rôle considérable dans les événements de la fin de l’Empire romain.

[2] On désigne par ligue des Thuringes un groupe ethnique regroupant les « Germains de la mer du Nord ». Constituée après la mort d’Attila en 453, elle prend les terres d’origines de la confédération des Alamans lorsque cette dernière migre vers le sud. La disparition de l’empire hunnique sur cette zone restitue une autorité propre aux peuples des Warnes et des Angles, qui forment une aristocratie majoritaire parmi les autres (Chauques, Jutes, Frisons et Saxons). Les premiers, dont le nom a été rapproché de celui du Werenofeld entre la Saale et l’Elster et alliés aux seconds, lesquels auraient occupé l’Engilin au sud de l’Unstrut et de la Campagne Frisonne, constituent une forme d’État régi par une coutume propre, la Lex Angliorum et Werinorum hoc est Thuringorum (« Loi des Angles et des Varins c’est-à-dire des Thuringes ») qui servira de base à la chancellerie caroline pour rédiger en 802 et en 803 la Lex Ribuaria et la Lex Saxonum. Le territoire de cet éphémère royaume s’étendait de l’Elbe et la Mulde à l’est jusqu’à la Hesse incluse à l’ouest, de l’Altmark inclus au nord jusqu’au Danube au sud duquel les Ostrogoths ont étendu leur gouvernement. Tant que cet État a bénéficié de l’alliance scellée avec ces derniers sous le règne de Théodoric, il a perduré comme un État tampon face aux Francs. Inévitablement, leur terre portera leur nom de Thuringe par la suite. Compte tenu de la composition de la ligue, ces terres sont vraisemblablement celles du premier duché de Saxe.

[3] La rivière Unstrut est un cours d’eau du land de Thuringe en Allemagne et un affluent de la Saale, donc un sous-affluent de l’Elbe. Sa longueur est de 192 kilomètres. L’Unstrut prend sa source dans l’arrondissement d’Eichsfeld. Après avoir traversé le bassin de Thuringe, l’Unstrut entre dans le land de Saxe-Anhalt. L’Unstrut se jette dans la rivière Saale près de la ville de Naumbourg. En 575 la rivière s’appelait "Onestrudis", au 7ème siècle "Unestrude", et en 994 "Vnstruod".

[4] Zülpich est une ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne), située dans l’arrondissement d’Euskirchen, dans le district de Cologne, dans le Landschaftsverband de Rhénanie. Son nom latin était Tolbiacum, autrement dit Tolbiac, ville de l’ancienne Gaule, célèbre pour la victoire de Clovis remportée contre les Alamans en 496. En 612, une nouvelle bataille opposa Thibert II, roi d’Austrasie, et Thierry II, roi de Bourgogne.