Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Olympios

samedi 5 décembre 2015

Olympios (mort en 652)

Exarque de Ravenne de 649 à 652

Avant de devenir exarque [1], Olympios est le chambellan impérial à Constantinople. En 649, selon le Liber Pontificalis, l’empereur byzantin Constant II ordonne à Olympios d’arrêter le pape Martin 1er car ce dernier a été élu sans recevoir l’approbation impériale.

En outre, Constant s’insurge contre la condamnation du monothélisme [2] par Martin. Il craint que cela ne réveille les tensions religieuses au sein de l’empire et qui ont déjà malmené celui-ci.

Olympios tente de gagner le soutien des évêques et de la population de Rome. En effet, il souhaite bien exécuter les ordres de l’empereur et assassiner Martin. Toutefois, aucune de ces actions n’est couronnée de succès.

En fin de compte, il décide de changer de camp et s’allie au pape avant de se proclamer empereur. Il marche en direction de la Sicile en 652 pour combattre les Arabes et les forces byzantines locales.

Toutefois, son armée est frappée par une maladie inconnue qui tue Olympios.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Raymond Davis, The Book of Pontiffs (Liber Pontificalis), Liverpool, University of Liverpool Press, 1989

Notes

[1] L’exarchat, mot d’origine grecque, peut prendre deux sens, le premier politique et administratif est propre à l’empire romain d’Orient et l’autre ecclésiastique est propre à l’Église orthodoxe. Dans les Églises d’Orient, un exarque est un évêque qui a reçu mission de représenter un patriarche auprès d’un autre patriarche ou dans un lieu qui n’est le territoire d’aucune Église orthodoxe autocéphale.

[2] Le monothélisme est un courant de pensée du christianisme, développé au 7ème siècle dans le but de réunifier l’Église chalcédonienne et les Églises des trois conciles, et condamné comme hérésie au troisième concile de Constantinople en 681.