Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 18ème siècle en France > 16 mai 1799 Election de Sieyès au Directoire

16 mai 1799 Election de Sieyès au Directoire

jeudi 2 juillet 2015

16 mai 1799 Election de Sieyès au Directoire

GIF - 284.6 ko
Audience publique du Directoire. Gravure de Berthaut d’après Duplessi-Bertaux. Bibliothèque de l’institut d’histoire de la révolution. (Photo Josse)

Durant ses quatre années d’existence, le Directoire est confronté à des poussées et complots royalistes ; mais aussi jacobines comme la Conjuration des Égaux qui survient en 1796. Les élections annuelles sont également autant de désaveux pour l’exécutif qui doit recourir à plusieurs reprises à des coups d’État pour ne pas mettre en danger le régime (notamment celui de fructidor an V, contre la majorité royaliste nouvellement élue). Le Directoire reçoit de plus en plus de reproches et la Constitution de l’an III fait l’objet de désirs de révision. En 1799, l’un des révisionnistes, Sieyès, devient Directeur puis parvient à fomenter le coup d’État du 18 brumaire. Celui-ci met fin au Directoire et entraîne la formation du Consulat dont la personnalité principale est Napoléon Bonaparte.

Sieyès est ravi d’avoir enfin une place digne de lui après avoir été négligé par la Constituante. Ce modéré qui ne rêve que de transformer le régime pour lui donner une assise libérale trouve son homme en Bonaparte. Dès le 18 Brumaire à la préparation duquel il a participé parce qu’il trouvait le système constitutionnel aberrant, Bonaparte a voulu qu’il occupe les fonctions de consul provisoire.

Durant ses quatre années d’existence, le Directoire est confronté à des poussées et complots royalistes ; mais aussi jacobines comme la Conjuration des Égaux qui survient en 1796. Les élections annuelles sont également autant de désaveux pour l’exécutif qui doit recourir à plusieurs reprises à des coups d’État pour ne pas mettre en danger le régime (notamment celui de fructidor an V, contre la majorité royaliste nouvellement élue). Le Directoire reçoit de plus en plus de reproches et la Constitution de l’an III fait l’objet de désirs de révision. En 1799, l’un des révisionnistes, Sieyès, devient Directeur puis parvient à fomenter le coup d’État du 18 brumaire. Celui-ci met fin au Directoire et entraîne la formation du Consulat dont la personnalité principale est Napoléon Bonaparte.

Le 18 mai 1799 le dramaturge de génie et homme touche-à-tout du 18ème siècle Beaumarchais meurt chez lui, après avoir écrit la veille un petit poème à la gloire de Bonaparte et une dernière lettre de réclamation au Congrès des Etats-Unis qui lui doit de l’argent.

Le 23 juin 1799 Championnet prend Naples. Celui-ci ayant battu les troupes de Ferdinand IV crée à Naples la République parthénopéenne. Il sera arrêté par ordre du Directoire.

P.-S.

Source : Monique Hermite Historia mensuel - 01/01/2006 - N° 709, Hérodote, Dictionnaire le Petit mourre, encyclopédie Imago Mundi, Wikipédia, Louis XV de François Bluche, La révolution française tome 1 à 5 de Michel Vovelle Edition Messidor/livre club Diderot. H. Léonardon...