Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Jean d’Artois dit Sans-Terre

Jean d’Artois dit Sans-Terre

lundi 8 juin 2015, par ljallamion

Jean d’Artois dit Sans-Terre (1321-1387)

Comte d’Eu de 1351 à 1387

Jean d'Artois et son épouse Isabelle de MelunFils de Robert III d’Artois, seigneur de Conches [1] et de Beaumont le Roger [2], et de Jeanne de Valois .

À cause de la trahison de son père, il est privé des terres paternelles, et emprisonné à Château-Gaillard [3] avec ses frères et sa mère par le roi Philippe VI. Son fils et successeur le roi Jean II le bon le libère et lui donne en février 1351 le comté d’Eu [4] qu’il vient de récupérer en faisant exécuter le connétable Raoul de Brienne.

De ce fait les Artois passent dans le parti royal qui s’oppose au parti de Navarre.

Il épouse la veuve du comte Pierre 1er comte de Dreux , Isabelle de Melun, fille de Jean 1er, vicomte de Melun [5], et d’Isabelle, dame d’Antoing, d’Épinoy [6], de Sottegem [7], châtelaine de Gand [8].

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Hanno Wijsman, « Les Livres de la "damoiselle de Dreux" : la bibliothèque d’une femme au seuil du XVe siècle », dans Anne-Marie Legaré, éd., Livres et lectures de femmes en Europe entre Moyen âge et Renaissance, Turnhout, Brepols, 2007

Notes

[1] L’histoire de Conches commence vers 1034, lorsque les seigneurs de Tosny, dont l’origine reste obscure, héritèrent de ce fief alors appelé Castellio en latin médiéval. Les Tosny construisent la forteresse et son donjon, entourent la ville de murailles et construisent une abbaye bénédictine, Saint-Pierre de Castillon, au modeste rayonnement.

[2] La ville de Beaumont, avant de prendre le nom de Beaumont-le-Roger, appartenait au seigneur local Roger de Beaumont. Par la suite, la ville s’agrandit autour de Beaumont, comprenant Beaumont la ville, le quartier de Vieille et le Bourg dessus. Il est à l’origine de la fondation du prieuré de la Trinité, de l’église Saint-Nicolas ainsi que d’un château (aucune trace ne subsiste du château à ce jour). Beaumont faisait d’abord partie du domaine des ducs de Normandie et en fut détaché en 1008 au profit de l’épouse de Richard II, Judith de Bretagne, qui en fit don à l’abbaye de Bernay. Domaine royal jusqu’en 1310, quand Philippe IV le Bel, roi de France érigea Beaumont en comté pairie et le donna en apanage à Robert III d’Artois, arrière-petit-fils de Robert 1er d’Artois, frère du roi Louis IX, connu sous le nom de saint Louis.

[3] Château Gaillard est une forteresse médiévale en ruine qui se situe au cœur du Vexin normand, à 100 km de Paris dans la commune des Andelys (Eure). Il constitue un morceau d’histoire de France qui domine la vallée de la Seine, mêlant Richard Cœur de Lion et les rois maudits en haut d’une falaise de calcaire. Château Gaillard a plus de 800 ans. Il devrait son nom à Richard Cœur de Lion qui, le voyant achevé, aurait dit « Que voilà un château gaillard ! ».

[4] Le comté d’Eu était l’un des comtés constitutifs du duché de Normandie. Très tôt, ce comté a été confié à des membres de la famille ducale, et l’on cite dès 996 le Rollonide Godefroi de Brionne.

[5] Le vice-comté puis comté de Melun appartint avec sa capitale Melun dès le 13ème siècle à la famille qui en hérita du nom. La maison de Melun reçut également par mariage le comté de Tancarville vers le milieu du 14ème siècle avant de s’éteindre en 1415. Vers les années 1050, Melun est encore une vicomté. Le comté de Melun a été confié par Hugues Capet à son fidèle Bouchard, comte de Vendôme. De ce fait, institutionnellement, il fallait procéder à la nomination d’un vicomte pour représenter le titulaire du comté empêché d’exercer du fait de son cumul de charges. L’extinction de la lignée des comtes de Vendôme ne change pas la règle. Le lignage vicomtal se perpétue. Il va donner lieu à une très buissonnante et prestigieuse lignée aristocratique, qui s’élèvera au rang comtal.

[6] Épinoy était une châtellenie en Flandre française et une ancienne principauté du Comté de Flandre. D’abord possession des barons d’Antoing, elle appartenait depuis 1327 à la maison de Melun.

[7] Zottegem est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande, dans la province de Flandre-Orientale et le Denderstreek, sur le Molenbeek et sur le Molenbeek-Ter Erpenbeek.

[8] Le château de Gand édifié par le comte Baudouin II de Flandre est confié à une lignée de châtelains, issus de Wenemar avoué de l’Abbaye Saint-Pierre de Gand qui se rendent héréditaires.