Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Gurwant ou Gurvan

mercredi 25 février 2015, par ljallamion

Gurwant ou Gurvan

Comte breton

Page du Cartulaire (charte 378 du 15 janvier 895 mentionnant Keuric, seigneur de Marzan).Avec Pascweten il contribuera à la mort de Salomon de Bretagne.

Gurwant était l’un des prétendants qui se disputèrent la couronne du duché de Bretagne après la mort de Salomon. Bien qu’aucun document contemporain ne lui donne ce titre il est désigné comme comte de Rennes. Selon Dom Morice , il aurait épousé, la fille du roi Erispoë, et prétendait à ce titre succéder à Salomon.

En 874, il conspira avec le comte de Vannes, Pascweten et Wigon, fils de Rivelin, un neveu du Salomon, pour assassiner le roi. Leur alliance ne dura cependant que le temps de faire taire les revendications des autres prétendants, notamment les comtes de Goëlo [1] et de Léon [2].

Il règnent ensuite conjointement sur la Bretagne comme en témoignent plusieurs chartes du Cartulaire de Redon [3].

En 875, Pascweten attaqua Rennes, la résidence principale de Gurwant mais échoua en dépit de ce qui semble avoir été une importante supériorité numérique.

Gurwant tomba malade en 876, ce qui incita Pascweten à lancer une nouvelle attaque. Gurwant réussit à le repousser mais mourut quelque temps plus tard.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Arthur de La Borderie Histoire de Bretagne : Tome deuxième Gurwant et Pascweten 874-877 p. 318-322. Réédition Joseph Floch Imprimeur Éditeur à Mayenne (1975).

Notes

[1] Le Goëlo est un ancien pays de Bretagne, qui comprenait le nord-ouest de l’ancien évêché de Saint-Brieuc, sur la côte ouest de la baie de Saint-Brieuc, jusqu’à l’embouchure du Trieux.

[2] La Vicomté de Léon, dans le nord-ouest de la Bretagne, a existé depuis au moins le milieu du 11ème siècle et a disparu à la fin du 13ème siècle. Son territoire correspondait peu ou prou avec celui de l’Évêché de Léon et à la majeure partie de l’ancien Pays de Léon, dénommé alors Comté de Léon avant la partition de 1176 qui donne naissance à la Vicomté de Léon

[3] Le cartulaire de l’abbaye de Redon est un recueil de chartes de la fin du 8ème siècle au milieu du 12ème siècle. Il contient les copies collationnées des titres de propriété foncière de l’abbaye de Saint-Sauveur, établissement monastique fondé à Redon en 832 par Konuuoion sous la protection du roi breton Nominoë.