Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Pascweten

dimanche 1er février 2015, par ljallamion

Pascweten (vers 800-877)

Comte de Vannes et de Nantes-Prétendant au trône de Bretagne

La Croix Lucas marque l'emplacement du combat qui opposa Gurwan et Pascweten, pour obtenir le royaume de Bretagne après l'assassinat du roi Salomon.Fils d’un certain Ridoredh selon une généalogie tardive établie à Saint Aubin d’Angers [1] au 11ème siècle, Pascweten était l’un des prétendant qui se disputèrent le trône de Bretagne après la mort de Salomon de Bretagne. Comte de Vannes, puis également de Nantes, il basait ses prétentions sur son mariage avec la fille du roi défunt, Prostlon.

En 874, il conspira avec le comte de Rennes, Gurwant , pour assassiner le roi. Leur alliance ne dura cependant que le temps de faire taire les revendications des autres prétendants, notamment les comtes de Goëlo [2] et de Léon [3].

En 875, il attaqua Rennes, la résidence principale de Gurwant mais échoua en dépit de ce qui semble avoir été une importante supériorité numérique.

Il fit une nouvelle tentative en 876, espérant tirer profit de la maladie de Gurwant. Ce fut à nouveau un échec. Il mourut à la fin de 876 ou, plus vraisemblablement au début de 877, empoisonné ou assassiné par ses alliés Normands.

Son frère Alain hérita des comtés de Vannes et de Nantes et devint roi de Bretagne après la bataille de Questembert [4].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Noël-Yves Tonnerre, Naissance de la Bretagne. Géographie historique et structures sociales de la Bretagne méridionale (Nantais et Vannetais) de la fin du viiie à la fin du xiie siècle, Angers, Presses de l’Université d’Angers,‎ 1994

Notes

[1] L’abbaye Saint-Aubin est une ancienne abbaye située à Angers qui a été fondée au 6/7ème siècle et qui a été dispersée à la Révolution française.

[2] Le Goëlo est un ancien pays de Bretagne, qui comprenait le nord-ouest de l’ancien évêché de Saint-Brieuc, sur la côte ouest de la baie de Saint-Brieuc, jusqu’à l’embouchure du Trieux.

[3] La Vicomté de Léon, dans le nord-ouest de la Bretagne, a existé depuis au moins le milieu du 11ème siècle et a disparu à la fin du 13ème siècle. Son territoire correspondait peu ou prou avec celui de l’Évêché de Léon et à la majeure partie de l’ancien Pays de Léon, dénommé alors Comté de Léon avant la partition de 1176 qui donne naissance à la Vicomté de Léon

[4] Alain le Grand, roi de Bretagne, écrasa les Normands à l’est et dans les environs de Questembert, vers 888. Des15 000 Normands, 400 ou 40, selon les sources, eurent la vie sauve en s’enfuyant vers leurs bateaux. Alain le Grand est à associer à Judicael, son rival devenu allié, tué à l’extrémité ouest du front, avant la bataille. Une stèle de granite de 5 m de hauteur a été érigée place Gombaud en 1907 par l’Union Régionaliste Bretonne à l’occasion du millénaire de la mort du roi Alain le Grand. Elle commémore la victoire du chef breton sur les Normands.