Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Juan Fernández de Velasco y Tovar

Juan Fernández de Velasco y Tovar

lundi 9 février 2015

Juan Fernández de Velasco y Tovar (1550-1613)

Duc de Frias-Connétable de Castille

La Conférence du 19 août 1604. Délégation espagnole à gauche, délégation anglaise à droite. (musée maritime à Greenwich)Noble espagnol, militaire et diplomate de la fin du 16ème et du début du 17ème siècle, fut gouverneur du Milanais.

Juan Fernández de Velasco franchit les Alpes à la tête d’une armée forte de 12 000 hommes venus des garnisons d’Italie et de Sicile. À Besançon, il est rejoint par la petite troupe du duc Charles de Mayenne , chef de la Ligue catholique [1].

Ensemble, ils se dirigent vers Dijon afin de reprendre la ville. Henri IV, prévenu de leur arrivée, accourt de Troyes avec les 3 000 hommes qu’il a réussi à rassembler, puis les défait à la bataille de Fontaine-Française [2] le 5 juin 1595, soumettant définitivement la Ligue catholique.

En 1604, en tant que diplomate il prend part à la signature du Traité de Londres [3], mettant fin aux hostilités entre l’Angleterre et l’Espagne.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Juan Fernández de Velasco y Tovar/ Portail de l’Espagne/ Diplomate espagnol

Notes

[1] La Ligue catholique, la Sainte Ligue ou la Sainte Union est le nom donné pendant les guerres de religion à un parti de catholiques qui s’est donné pour but la défense de la religion catholique contre le protestantisme. Son succès est tel qu’elle devient un danger pour la monarchie. En 1588, elle parvient à chasser le roi Henri III de la capitale. La Ligue décline petit à petit devant les victoires du roi Henri IV. Elle constitua un des plus grands dangers que connut la monarchie française avant l’avènement de l’absolutisme, avec la Fronde, au siècle suivant, dont les acteurs gardèrent présente à l’esprit la Ligue, comme modèle ou comme repoussoir.

[2] La Bataille de Fontaine-Française se déroula le 5 juin 1595 et opposa d’un côté les troupes françaises commandées par Henri IV de France, aux troupes espagnoles de Juan Fernández de Velasco et les Ligueurs dirigés par Charles de Mayenne.

[3] Le Traité de Londres, signé le 18 août (Ancien style) (28 août nouveau style) 1604, a mis fin à une guerre anglo-espagnole de 19 ans. Les négociations se déroulèrent à Londres, dans la Somerset House, c’est pour cela qu’elle est souvent appelée les « Pourparlers de Somerset House. »