Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Eadmer ou Edmer

mercredi 31 décembre 2014

Eadmer ou Edmer (vers 1060-vers 1124)

Historien anglais, théologien et ecclésiastique

Eadmer ou Edmer Historien anglais, théologien et ecclésiastiqueIl est connu comme biographe d’Anselme de Cantorbéry. Eadmer est un Anglo-Saxon né peu avant la conquête normande de l’Angleterre en 1066.

Il devient moine au monastère bénédictin de Christ Church à Cantorbéry [1], où il fait la connaissance d’Anselme, visitant au même moment l’Angleterre en tant qu’abbé de l’abbaye Notre-Dame du Bec [2].

Le contact est renoué quand Anselme devient archevêque de Cantorbéry en 1093. Dès ce moment, Eadmer n’est plus seulement le disciple d’Anselme, mais aussi son ami et directeur de conscience, étant officiellement chargé de cet office par le pape Urbain II.

En 1120, il est nommé archevêque de Saint Andrews [3], en Écosse, mais les Écossais ne reconnaissant pas l’autorité du siège de Cantorbéry, il n’est pas consacré, et rapidement, il abandonne toute prétention au siège épiscopal.

Eadmer a laissé un grand nombre d’écrits, le plus important d’entre eux étant son “Historia novorum”, une œuvre qui traite essentiellement de l’histoire de l’Angleterre entre 1066 et 1122. Bien que centrée essentiellement sur les affaires ecclésiastiques, les universitaires considèrent unanimement cette Historia comme l’une des meilleures et plus riches sources en son genre.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Eadmer/ Portail de la littérature britannique/ Historien anglais

Notes

[1] L’église Saint-Martin, les ruines de l’abbaye Saint-Augustin et de la cathédrale Christ Church sont le reflet des étapes marquantes de l’histoire de la chrétienté en Grande-Bretagne. Ces monuments matérialisent la réintroduction du christianisme dans le sud de l’Angleterre par Saint Augustin qui a commencé à l’église Saint-Martin, là même où la Reine Bertha priait déjà et où elle conduisit le roi Ethelbert à se convertir.

[2] L’abbaye Notre-Dame du Bec est une abbaye catholique bénédictine faisant aujourd’hui partie de la congrégation de Sainte-Marie de Mont-Olivet et située au Bec-Hellouin, près de Brionne, dans le département de l’Eure. Elle a été fondée en 1034 par Herluin, chevalier du comte Gilbert de Brionne. Avec l’arrivée de l’Italien Lanfranc de Pavie, prieur et maître de l’école monastique, puis d’Anselme de Cantorbéry, le Bec devient l’un des principaux foyers de la vie intellectuelle du 11ème siècle : le futur pape Alexandre II y étudie vers 1050 ainsi que nombre de futurs légats et évêques. Depuis près de 1 000 ans, l’abbaye du Bec est liée par l’histoire à la cathédrale de Cantorbéry, à laquelle elle a donné trois archevêques.

[3] St Andrews est une ville écossaise située sur la côte de la mer du Nord entre Édimbourg et Dundee. St Andrews a une histoire riche sur bien des aspects. La ville eut une importance religieuse considérable au Moyen âge, son université, bien que plus jeune comparée à celles de Cambridge et Oxford, est la plus ancienne d’Écosse.