Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 8ème siècle > Ursmer de Lobbes dit Saint Ursmer

Ursmer de Lobbes dit Saint Ursmer

dimanche 28 décembre 2014, par ljallamion

Ursmer de Lobbes dit Saint Ursmer (vers 644-713)

Moine évangélisateur de la Flandre et du Hainaut-Évêque abbé de l’abbaye de Lobbes

Statue de saint Ursmer dans l'église d'OrmeigniesLa tradition veut que dès avant sa naissance, des prodiges annoncent la venue au monde d’un être exceptionnel. Sa mère a la vision de la grandeur future de son fils. L’hagiographie populaire est coutumière de ce genre de merveilleux. Les nombreuses biographies de saint Ursmer résistent mal à la critique historique et ne donnent d’ailleurs que peu d’éléments précis sur sa vie et son œuvre.

C’est donc vers le milieu du 7ème siècle qu’Ursmer est né près d’Avesnes-sur-Helpe [1], à Fontenelle [2], commune de l’Aisne autrefois rattachée à Floyon [3].

À l’initiative de ses parents et de sa marraine il reçoit une solide instruction de base et, à l’adolescence, il est initié aux sciences profanes et à l’Écriture sainte. Saint Amand , dont le rôle est primordial lors de la seconde évangélisation, l’ordonne prêtre vers 670. Ursmer diffuse le message des Évangiles parmi les païens de la Fagne et de la Thiérache [4].

Le maire du palais [5] Pépin de Herstal désire la conversion au Christianisme des peuples barbares païens, espérant par là les dompter plus facilement et les rendre fidèles sujets des rois francs. Aussi envoie-t-il Ursmer en pèlerinage à Rome, muni de lettres patentes adressées au pape Serge 1er, pour y recevoir la dignité épiscopale.

Saisissant l’opportunité d’évangéliser des peuples païens au nord de la Gaule, le pape lui confère l’autorité apostolique d’évêque pour prêcher, ordonner des prêtres et des diacres, consacrer des temples et des autels. Il lui cède aussi une relique de saint Pierre, pieusement conservée à l’abbaye jusqu’en 1794, puis sauvegardée à la collégiale Saint-Ursmer de Binche [6].

Vers 680, à l’instance de Pépin de Herstal et par l’entremise d’ Hydulphe, seigneur de Lobbes , Ursmer devient le premier abbé de l’abbaye de Lobbes [7] qui tombait en décadence.

Le 26 août 697, il consacre l’église abbatiale de Lobbes érigée à l’emplacement de l’oratoire fondé par saint Landelin en 654. C’est au départ de Lobbes qu’il entreprend d’autres voyages missionnaires, prêchant l’Évangile parmi les peuplades païennes du Hainaut et de Flandre et fondant ici et là des monastères.

En 711, Ursmer désigne comme successeur son disciple Ermin dit saint Erme et lui cède volontairement son titre d’abbé de Lobbes. Il meurt à l’abbaye de Lobbes en 713.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Claude Demoulin, Aulne et son domaine, Landelies, Claude Demoulin,‎ 1980,

Notes

[1] Avesnes-sur-Helpe est une commune française située dans le département du Nord, en région Nord-Pas-de-Calais.

[2] Fontenelle est une commune française, située dans le département de l’Aisne en région Picardie.

[3] Nord)

[4] La Thiérache est une région éclatée, répartie entre deux pays, trois départements français (Nord, Aisne et Ardennes) appartenant chacun à une région distincte (respectivement : Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Champagne-Ardenne) et deux provinces belges (Hainaut et Namur). Ces limites marquent profondément cet espace centripète.

[5] A l’origine intendant général, chargé de diriger les services politiques et domestiques de la maison du roi, le maire du palais apparaît, dès le milieu du 7ème siècle, comme le personnage principal de l’Etat. C’est lui, de fait, qui exerce la réalité du pouvoir.

[6] La Collégiale Saint Ursmer. A l’origine, au cours du 12ème siècle, cet édifice était le moustier Sainte-Marie. De cette église d’art roman, il ne reste que le portail occidental, la partie inférieure de la tour et le mur nord du choeur. L’église ne disposait alors que d’une seule nef. En 1409, lorsque le chapitre de Saint-Ursmer de Lobbes fut transféré à Binche, l’église devint une collégiale à l’honneur de Saint-Ursmer.

[7] L’abbaye de Lobbes (dont le nom historique est abbaye Saint-Pierre de Lobbes) était une antique et prestigieuse abbaye bénédictine située en Belgique à Lobbes, près de Thuin dans la province de Hainaut. Fondée sur la Sambre vers 654 par saint Landelin, elle joua un rôle de première importance dans la vie religieuse, politique et intellectuelle de la principauté de Liège, surtout au début du second millénaire.