Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Harald Klak

lundi 28 juillet 2014, par ljallamion

Harald Klak (mort en 852)

Roi des Danois de 812 à 813 et de 819 à 827

Harald Klak. Roi des DanoisAprès la mort au combat des rois Siegfried II et Hring [1], Harald Klak et Reginfried , frères du second dont les troupes sont restées victorieuses sur le terrain deviennent roi des danois.

Cependant dès 813, les deux frères sont chassés du pouvoir par une offensive des fils de Godfried de Danemark . L’année suivante ils tentent de reprendre le pouvoir mais Reginfried est tué avec l’aîné des fils de Godfried.

Harald Klak se réfugie à la cour de Louis le Pieux.

Par la suite, les Francs s’impliquèrent constamment dans les affaires du royaume danois et l’Empereur donna l’ordre aux comtes saxons et aux Obotrides [2] de secourir Harald Klak. Cette intervention s’accompagna d’un effort missionnaire sans précédent en direction du monde scandinave.

Louis le Pieux envoie en 815 une armée au Jutland [3] sans succès. En 817 les fils de Godfried envoyèrent une députation à l’empereur pour demander la paix. Les protestations des ambassadeurs semblèrent plus feintes que sincères et ils furent éconduits.

En 819 L’Empereur réussit à réinstaller Harald son protégé au pouvoir, avec l’aide des Obodrites. Deux des fils de Godefried sont à cette occasion chassés du pays et les deux autres lui sont associés.

Forcés de gouverner conjointement, Harald et les deux fils restant de Godfried entamèrent une cohabitation.

En 822 des ambassadeurs d’Harald et des fils de Godefried se rendent à l’assemblée de Francfort.

Toutefois dès 823 Harald sollicite de nouveau des secours de l’Empereur qui envoie deux comtes Théothaire et Rotmund pour l’informer. Leur rapport met en cause la perfidie des fils de Godefried.

En 826 Harald se rend en personne à Ingelheim [4] avec sa femme et un grand nombre de danois et il est baptisé dans l’abbaye Saint-Alban devant Mayence [5]. Louis le Pieux devient son parrain pendant que l’impératrice Judith est la marraine de son épouse et Lothaire 1er le parrain de son fils Godefried.

Le roi Danois reçoit en outre une chlamyde ornée de pourpre et d’or, une couronne et un baudrier. Harald reçoit également la concession du comté de Rüstringen en Frise [6] pour qu’il puisse s’y réfugier éventuellement s’il devait être chassé de son pays.

L’année suivante Harald est expulsé du Danemark. Les comtes de Saxe se réunissent avec les commandants des marches pour intervenir mais Harald trop pressé d’attaquer rompt la paix ce qui provoque une riposte des fils de Godefried qui passent l’Eider et obligent les Francs à s’enfuir.

Horik désormais le seul survivant des fils de Godefried demeure seul roi. Louis le Pieux semble avoir accepté le fait accompli et noue rapidement des relations diplomatiques avec le nouveau souverain.

La mission de christianisation du Danemark est momentanément interrompue et dès 829, c’est vers la Suède que Ansgar tourne son apostolat. S’il retourne par la suite chez les danois et y reçoit un accueil favorable, il n’obtient pas la conversion des nouveaux souverains.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Harald Klak/ Portail du Haut Moyen Âge/ Roi de Danemark du Moyen Âge

Notes

[1] Anulon

[2] Les Abodrites ou Obodrites, Obotrites sont une confédération tribale slave établie au 6ème siècle dans les régions connues aujourd’hui sous le nom de Holstein et de Mecklembourg, au Nord-Est de l’Allemagne. Sa capitale est Luibice, l’actuelle Lübeck. À partir de 1147, les Abodrites deviennent la cible de croisades avant d’être intégrés au Saint Empire romain germanique en 1164. La confédération abodrite est composée de trois tribus principales : les Wagriens, les Polabes et les Abodrites à proprement parler. Elle est gouvernée par un roi, mais les familles nobles ont un pouvoir très important.

[3] Le Jutland, est la péninsule formant la partie continentale du Danemark.

[4] Ingelheim am Rhein (sur le Rhin) est une ville allemande située sur la rive gauche du Rhin.

[5] L’abbaye Saint Alban devant Mayence a été, plusieurs siècles durant, l’un des monastères les plus importants de l’Ordre de Saint-Benoît en Europe. Elle était située devant Mayence, dans le Saint Empire romain germanique. Cette abbaye a pris la succession d’un monastère bénédictin qui se dressait naguère sur le Mont Saint Alban au sud de Mayence. Le monastère était célèbre pour son école pietate doctrinaque inclinatum et sa somptueuse abbaye. L’école dépendait de l’Académie palatine, où l’archevêque Richulf aussi bien que l’archevêque Raban Maur, né en 780 à Mayence avaient reçu leur instruction. Si au moins une partie de la production des manuscrits du Haut Moyen Âge de provenance mayençaise, et qui présente des traits bien reconnaissables, a dû être localisée à Saint Alban, il semble toutefois que le scriptorium proprement dit se trouvait dans la cathédrale.

[6] La Frise est une région historique du nord-ouest de l’Europe, sur le littoral de la mer du Nord. Aujourd’hui, on entend généralement par Frise une région qui s’étend du nord des Pays-Bas et au nord-ouest de l’Allemagne (Basse-Saxe et Schleswig-Holstein). Ses habitants sont des Frisons et la langue le frison.