Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Jean 1er de Hongrie

mercredi 6 février 2013

Jean 1er de Hongrie (1487-1540)

Roi de Hongrie de 1526 à 1540

Fils d’Étienne Zapolya, comte de Zips, l’un des plus grands propriétaires fonciers de Hongrie, et de sa 3ème épouse Hedwige de Teschen, il naît à Szepesvár et devient voïvode de Transylvanie en 1511, mais ne participe pas à la bataille de Mohács.

Il se fait alors élire roi de Hongrie avec l’appui de la majorité des grands du pays et de la petite noblesse, par une diète réunie à Székesfehérvár le 10 novembre 1526. Il est couronné le lendemain sous le nom de Jean 1er de Hongrie.

Ferdinand 1er de Habsbourg, époux de la sœur de Louis Jagellon qui se considérait comme l’héritier naturel du trône du fait de conventions entre les deux familles se fait également élire roi à Pozsony, capitale de la Haute Hongrie, en décembre 1526. L’armée de mercenaires de l’Empereur écrase celle de Jean 1er près de Tokaj le 27 septembre 1527. Une partie des nobles, dont Peter Perényi le nouveau voïvode de Transylvanie nommé par Jean 1er, se soumettent à l’empereur et celui-ci est également couronné roi de Hongrie le 3 novembre 1527.

Après une nouvelle défaite près de Kassa en 1528, Jean 1er accepte les propositions d’aide des Turcs qui lui permettent de reconquérir, en novembre 1528, la plaine hongroise et la Transylvanie qui devient alors la base de sa puissance et qu’il confiera aux voïvodes István Báthory de 1530 à 1534, István Maylad de 1534 à 1540 et Imre Balassa de 1536 à 1540.

L’indignation provoquée par l’alliance de Jean 1er avec les Turcs favorise les Habsbourg. Ils repoussent une première attaque des armées turques contre Vienne en 1529 puis, après avoir arrêté une nouvelle marche sur Vienne à Kőszeg en août 1532, Ferdinand 1er doit lui aussi négocier avec eux.

En Hongrie, une paix est signée entre les deux parties le 24 février 1538 à Nagyvárad, aux termes de laquelle les deux souverains conservent leur titre de roi de Hongrie en gardant les territoires qu’ils possèdent. Jean Szapolyai s’engage en outre à ce que la partie du pays qu’il contrôle passe à l’empereur après sa mort.

Le 2 mars 1539, le roi Jean 1er épouse à Székesfehérvár Isabelle Jagellon, une fille du roi de Pologne Sigismond 1er, mais meurt le 22 juillet 1540 à Szeben, 15 jours après la naissance de son fils et héritier, le futur Jean II Sigismond. Il confie la régence à son épouse et à son conseiller Giorgio Martinuzzi.