Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Robert III de la Marck

Robert III de la Marck

samedi 12 janvier 2013

Robert III de la Marck (1491-1537)

Seigneur de Fleurenges

Fils de Robert II de la Marck, seigneur de Sedan et duc de bouillons, petit neveu de Guillaume de la Marck dit le sanglier des Ardennes.

A l’âge de 10 ans, il est envoyé à la cour de Louis XII. Il devint l’ami et le compagnon de jeux puis d’armes du duc d’Angoulême le futur François 1er. Il épousa en 1510 Guillemette comtesse de Braine, dame de Montagu, de Neufchâtel, de Poutarcy et de La Ferté Gaucher fille de Robert II comte de Roucy, nièce du cardinal d’Amboise.

Après 3 mois de mariage, il rejoint l’armée française dans le Milanais. Avec une poignée d’hommes il prend Vérone. Il fut ensuite envoyé en Flandres en 1512 pour prélever un corps de 10 000 hommes et revenir en Italie, à leur tête sous le commandement de son père. Il participa à la prise d’Alessandria puis de Novare. Les Français sont cependant défaits et il s’échappa de justesse.

En 1515, il retourna en Italie avec François 1er et se distingua à Marignan où il contribua à la victoire des Français, le roi l’adouba de sa propre main. Il prend Crémone, avant d’être appelé auprès de son père malade. En 1519, il fut envoyé en Allemagne afin d’inciter les Electeurs à donner leurs voix à François 1er. Il échoua dans cette mission diplomatique difficile.

A la reprise de la guerre en Italie, il accompagna le roi. Il fut fait prisonnier à la bataille de Pavie en 1525 et partagea la captivité de François 1er.

L’empereur Charles Quint irrité par la défection de son père, l’emprisonna en Flandres où il resta quelques années. Pendant cet emprisonnement il fut fait maréchal de France et mit à profit sa captivité pour écrire ses mémoires qui ne seront édités qu’en n1735.

Il participa en 1536 à la défense de Péronne, succéda à la mort de son père aux destinés du duché et décéda en décembre 1537.