Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Marguerite de Valois dite la Reine Margot

Marguerite de Valois dite la Reine Margot

samedi 15 décembre 2012

Marguerite de Valois dite la Reine Margot (1553-1615)

Reine de Navarre

Marguerite de Valois dite la Reine Margot Reine de Navarre

Née à Saint-Germain-en-Laye, fille du roi Henri II et de Catherine de Médicis. Sa mère tente de la marier successivement à don Carlos fils de Philippe II d’Espagne, puis au roi Sébastien du Portugal. Finalement elle va la contraindre à épouser le 18 août 1572 son cousin Henri de Navarre futur Henri IV afin que leur mariage tienne lieu de symbole de réconciliation entre catholiques et protestants. 4 jours après leurs noces, ce symbole est noyé dans le sang de la Saint-Barthélemy. Henri III son frère la chasse de la cour, moins parce qu’elle y multiplie les liaisons amoureuses qu’à cause de ses intrigues avec les partisans de la Ligue. Elle se retire à Nérac où elle tient une cour. Mais, bientôt, c’est le roi Henri IV son mari qui ne tolère plus ses infidélités. Elle a de nombreux amants parmi lesquels Joseph Boniface de La Molle qui sera décapité pour avoir comploté contre Charles IX. Puis successivement Bussy d’Amboise, de Saint Luc, Champvallon, Aubiac, qui fut mis à mort par Henri III, Vermont, de Saint-Julien, qui fut tué par Vermont.

En 1586, Henri de Navarre la fait enfermer au château d’Usson, en Auvergne, où elle subit une demi captivité de 18 années. A partir de 1594, elle écrit ses Mémoires qui furent publiées en 1658.

Ces écrits consistaient en une suite d’anecdotes portant sur les règnes de Charles IX, Henri III et Henri IV. Parallèlement, elle scandalise la population avec des excentricités telles que beuverie, promenades à dos de chameau, fêtes galantes.

Entamées en 1592, les négociations ayant pour but de lui faire accepter la dissolution de son mariage avec Henri de Navarre sont conclues en 1599.

Elle conserve néanmoins son titre de reine

Revenant à Paris en 1605 elle se fait construire un hôtel particulier rue de Seine.

Elle meurt le 27 mai 1615.