Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Charles de La Porte duc de La Meilleraye

Charles de La Porte duc de La Meilleraye

dimanche 11 novembre 2012

Charles de La Porte duc de La Meilleraye (1602-1664)

Maréchal de France-Duc de La Meilleraye-duc de Rethel et Pair de France-Baron de Parthenay et de Saint-Maixent-Comte de Secondigny-Seigneur du Boisliet, de La Lunardière et de La Jobelinière, de Villeneuve.

Charles de La Porte duc de La Meilleraye Maréchal de France-Duc de La Meilleraye-duc de Rethel et Pair de France-Baron de Parthenay et de Saint-Maixent-Comte de Secondigny-Seigneur du Boisliet, de La Lunardière et de La Jobelinière, de Villeneuve.

Il épouse en 1630 Marie Coiffié de Ruzé et d’Effiat, fille de Antoine Coëffier de Ruzé d’Effiat qui mourut très jeune, le 22 avril 1633.

Originaire du Poitou, il devint lieutenant général de Bretagne en 1632 ; gouverneur de Nantes dont il laisse s’échapper le cardinal de Retz, il est régulièrement présent sur les champs de bataille. Il est nommé Grand maître de l’artillerie de France en 1632, et avait la réputation d’être le meilleur général pour les sièges.

Lieutenant général des armées du roi en 1635 ; en 1636, pour rendre la citadelle du Port-Louis inexpugnable, le cardinal de Richelieu le dépêcha à Port-Louis.

Veuf, il épouse Marie de Cossé, fille de François de Cossé-Brissac, en 1637. Il est fait maréchal de France par Louis XIII, qui lui donna le bâton de maréchal sur la brèche de la ville de Hesdin le 29 juin 1639. Nommé surintendant des Finances en 1648, il reste un des fidèles de la royauté durant les troubles de la Fronde. En 1653, il légitima le fils qu’il avait eu de Catherine Fleury, Charles de Montgogué.

En 1663, un an avant sa mort, Louis XIV érige en duché-pairie ses terres de Parthenay et de Gâtine, sous le nom de duché de La Meilleraye.

Le duc de La Meilleraye ne manquait ni d’habileté, ni de finesse politique. Avant même l’instauration de la Compagnie des Indes, il conçut l’audacieux projet de coloniser Madagascar, alors appelée l’Île Dauphine, et fonda sa propre compagnie de commerce maritime.