Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Fra Filippo Lippi

dimanche 4 juillet 2021 (Date de rédaction antérieure : 17 septembre 2012).

Fra Filippo Lippi (1406-1469)

Peintre italien

Fra Filippo Lippi Peintre italien

Né à Florence [1] en 1406 et orphelin à l’âge de 2 ans il est élevé auprès d’une tante.

Mais, celle-ci trop pauvre le place à l’âge de 8 dans le convent voisin des Carmélites [2] ou il y prononça ses vœux en 1421 ou il vit travailler Masaccio peignant ses premières œuvres.

En 1438 il peint “le retable du Saint esprit”, et “le couronnement de la Vierge bénie”, commandé par Carlo Marsuppini , et préservé à Rome dans le musée de Latran. En 1441 il peint une variation du même sujet à l’académie de Florence pour les religieux de Saint Ambroise. En 1447 il peint pour la chapelle du seigneur la "vision merveilleuse de saint Bernard".

Il fut aumônier à Sainte Margarita du Prato en 1456 mais Il mena une vie dissipée et dû laisser l’ordre car il eu un rapport avec la sœur Lucretia Buti , qui lui donna un fils, Filippino Lippi. Il travailla à travers toute la Toscane [3].

Il accorda une grande attention à la figure humaine, aux gestes, aux sentiments et à l’expression des visages. Son trait nerveux, l’attitude dansante de ses femmes drapées annoncent parfois Botticelli qui fut son élève et le maître de son fils. Il fut le peintre favori des Cosme de Médicis [4] et l’un des grands novateurs de la période d’après Masaccio.

Il meurt à Spoleto [5] le 9 octobre 1469 après avoir peint les fresques à la cathédrale de Spoleto ou il fut enterré. Son fils continua le travail.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Filippo Lippi »

Notes

[1] Florence est la huitième ville d’Italie par sa population, capitale de la région de Toscane et siège de la ville métropolitaine de Florence. Berceau de la Renaissance en Italie, capitale du royaume d’Italie entre 1865 et 1870

[2] L’Ordre du Carmel est un ordre religieux catholique contemplatif. Ses membres sont appelés Carmes (pour les hommes) et Carmélites (pour les femmes). Fondé par des ermites sur le mont Carmel en Palestine à la fin du 12ème siècle, les premiers carmes quittent leurs ermitages au début du 13ème siècle pour se réfugier en Europe. Après bien des tribulations, l’ordre érémitique se transforme en ordre monastique. Il connaît de nombreuses réformes dont la plus marquante est la réforme instituée par Thérèse d’Avila au 16ème siècle.

[3] La Toscane, dirigée d’abord par des margraves et des marquis aux 9ème et 10ème siècles, devint un ensemble de cité-États à statut républicain-oligarchique. Au 15ème siècle, avec Cosme de Médicis, elle est progressivement réunifiée dans une seule entité politique et passe entre les mains de la famille des Médicis, l’une des plus puissantes durant la Renaissance. Cette famille a gouverné la Toscane du 15ème au 18ème siècle.

[4] La maison de Médicis est une famille patricienne de Florence, dont la puissance émerge au début de la Renaissance italienne, au Quattrocento (xve siècle italien). Leur richesse, leur pouvoir et leur influence proviennent initialement de la banque, puis en complément, de la transformation et du commerce de la laine au sein de la guilde des lainiers (Arte della Lana). Devenus personnalités politiques, membres du clergé et nobles, les Médicis furent des figures de premier plan de Florence, puis d’Italie et d’Europe.

[5] Spolète (en italien Spoleto) est une ville située dans la province de Pérouse en Ombrie, dans le centre de l’Italie.

Répondre à cet article