Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Jean d’Estivet

mardi 8 mai 2018, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 7 septembre 2012).

Jean d’Estivet

Chanoine de Beauvais

Le procès de Jeanne d'Arc (Source : http://www.justice.gouv.fr/histoire-et-patrimoine-10050/proces-historiques-10411/le-proces-de-jeanne-darc-24376.html)Il doit sa célébrité à sa participation dans le simulacre de procès qui jugea Jeanne d’Arc, en 1431. Choisi par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais [1] et alors président du tribunal, il fut le promoteur de ce procès.

En mars 1431, il rédigea son réquisitoire, qui comprenait 70 articles, incitant le tribunal à reconnaître Jeanne “sorcière, devineresse, pseudo prophétesse, incatrice des malins esprits, conjuratrice, superstitieuse, adonnée aux arts magiques, mal pensante dans notre foi catholique (...), sacrilège, idolâtre, apostate, maudite et malfaisante”. A la lecture de chaque article exposant les griefs en détail, Jeanne d’Arc les réfuta dans leur totalité.

L’acte d’accusation, long et embrouillé, prêtait à confusion. Une commission fut chargée de le résumer pour des “docteurs et autres gens experts”. Le document fut porté à Paris le 22 avril. Le 2 mai eut lieu une admonestation solennelle, suivie d’une menace de torture. Enfin arrivèrent les avis de l’Université, : Jeanne était coupable de tout ce qu’on lui reprochait.

Jean d’Estivet, se fit particulièrement remarquer pour sa haine et ses violences verbales envers l’accusée.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Philippe Contamine, Olivier Bouzy et Xavier Hélary, Jeanne d’Arc. Histoire et dictionnaire, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2012, 1214 p. (ISBN 978-2-221-10929-8)

Notes

[1] Depuis qu’il a été érigé au 3ème siècle, le diocèse de Beauvais a connu plusieurs évêques. À l’occasion du concordat de 1801, le diocèse fut supprimé le 21 novembre 1801 et regroupé avec celui d’Amiens, mais, reconstitué le 6 octobre 1822, le diocèse est depuis la réforme des circonscriptions françaises de 2002 appelé « diocèse de Beauvais, de Noyon et de Senlis ».