Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Börte

mercredi 4 juillet 2012

Börte

Fille de Dei Sechen, chef de la tribu des Khongirats et de Tchotan. À neuf ans, elle est promise par son père à Temüdjin, le futur Gengis Khan, fils aîné du chef Yesügei, et de sa première épouse Hö’elün. Le père de Temüdjin est empoisonné par les Tatars, une tribu ennemie, alors qu’il revenait chez lui après avoir fiancé son fils. Temüdjin étant trop jeune, c’est un autre clan qui s’empare du pouvoir, et abandonne les veuves et les enfants du défunt.

Temüdjin et sa famille vivent alors plusieurs années d’errance, reconstituant petit à petit un patrimoine.

Vers 1181, Temüdjin épouse finalement Börte. En 1182, elle est enlevée par les Merkit, et reste leur prisonnière durant 8 mois. Temüdjin réussit finalement à la libérer avec l’aide de Toghrul, Ong Khan des Kerait, et de Djamuqa, chef des Djadjirat. Elle est alors enceinte de 8 mois, ce qui sème des doutes sur la paternité de l’enfant qu’elle porte. Temüdjin reconnaît néanmoins le fils qu’elle met au monde peu après, et qui sera Djötchi, son fils aîné. Par la suite, Börte donnera trois autres fils Djaghataï, Ögödei et Tolui au conquérant. Ses fils furent les seuls héritiers officiels de Temüdjin et elle resta toute sa vie l’épouse principale.

Lorsque Temüdjin réussit, après une série de guerres et d’alliances mouvantes, à se faire nommer en 1206, par le qüriltaï* (assemblée plénière), Tchingis Qaghan qui signifie en turco-mongol, souverain universel, elle reçoit le titre de Grande Impératrice. Lorsque son époux était en campagne, elle assistait son beau frère Temüge qui gouvernait la Mongolie. Elle meurt avant Gengis Khan.