Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Une vie religieuse intense

Une vie religieuse intense

mercredi 29 août 2012

Une vie religieuse intense

C’est en 1113 que la première fondation de "La Ferté" donne le coup d’envoi au développement de l’abbaye des Cîteaux. La même année, Bernard de Fontaine, près de Dijon, accompagné de ses parents et amis, vient redonner espoir et élan au "Nouveau Monastère". Les fondations vont alors se multiplier : celle de la Ferté sera aussitôt suivie de celles de "Pontigny" en 1114, de "Morimond" et "Clairvaux" dont Bernard sera le premier abbé, en 1115. Par ses écrits et son influence, il sera à l’origine d’une véritable école de spiritualité.

La tenu du 1er concile en 1123 à Latran se tient dans la basilique du même nom, à Rome, siège épiscopal jusqu’au départ des papes pour Avignon. Lors de ce concile présidé par Calixte II, le concordat de Worms qui mettait fin à la querelle des Investitures est confirmé et 22 canons, dont l’interdiction de la simonie sont promulgués.

En 1128 se tient le concile de Troyes définissant la règle du Temple. Édictée ou au moins soutenue par Saint Bernard, la Règle servira de "Code Civil" interne à l’Ordre des Templiers régissant le fonctionnement de cette organisation très rigoureuse. Mais Entre 1130 et 1137, les querelles déchirent l’église entre l’antipape Anaclet II et Innocent II.

C’est en 1144 qu’à lieu la chute d’Édesse. L’apathie des Grecs et des Musulmans qui avait permis la consolidation des états latins d’Orient ne dura pas. Jean Commène réaffirma les prétentions byzantines sur la Syrie. L’atabeg seldjoucide d’Alep, Zengui, se montra un adversaire redoutable. A ces dangers, les princes francs qui ne recevaient d’autre aide d’occident que celle des ordres militaires : Templiers, Hospitaliers puis Teutoniques opposèrent une politique d’alliance avec Damas contre Alep, avec les Arméniens de Cilicie contre les Byzantins, sans toujours parvenir à éviter les échecs. La perte d’Édesse et l’offensive de Zengui et de son fils Nour-ad-Din contre Antioche mirent en péril l’existence même des états latins.

La perte d’Édesse en 1144 réveillèrent en occident l’esprit de croisade et c‘est en 1146 que Saint Bernard prêche la 2ème croisade. Lors de l’Assemblée des grands à Étampes le16 février 1147, on confie à l’abbé Suger la régence du royaume pour toute la durée de l’absence de Louis VII qui part en croisade avec L’empereur Conrad III. Parvenue en Terre Sainte malgré l’hostilité de Manuel Comnème, ils se jetèrent sur l’émirat allié de Damas dont ils ne réussirent même pas à s’emparer et quittèrent la Palestine sans autre résultat que de renforcer Nour ad-Din à qui la prise de Damas permit de faire à son profit l’unité de la Syrie Musulmane en 1154.

C’est en 1147 que la croix rouge pattée de gueule devient l’emblème des Templier. Le 27 Avril, dans les nouveaux locaux du Temple, le pape Eugène III octroie la croix rouge. Les frères étaient alors rassemblés pour étudier la demande du roi de France de mettre en oeuvre une nouvelle croisade, ce qui demanderait une participation importante des commanderies de France et d’Espagne.

Ce sera la 2ème croisade de 1147 à 1149, prêchée par saint Bernard de Clairvaux à l’instigation du pape Eugène III et visant à la reconquête d’Édesse. Elle sera menée par le roi de France Louis VII et l’empereur Conrad III. Leur mésentente conduira la croisade à l’échec. Le roi de France rentrera en 1149.

Après avoir pris possession de la ville de Gaza en 1149, les Templiers semblaient en effet vouloir s’octroyer la ville d’Ascalon, ou au minimum les gains du pillage. C’est le 19 août 1153 qu’aura lieu la prise d’Ascalon, après 4 mois de siège entrepris par le roi de Jérusalem Baudouin III. Le grand maître Bernard de Trémelay, le 13 Août, chercha à bloquer l’entrée de la ville aux autres Francs dès la première brèche réussie dans les murs protégeant la cité. Bernard de Trémelay fut tué à ce moment dans une embuscade des Turcs qui tenaient alors la ville, avec 40 chevaliers dont les corps furent pendus sur les murs de la ville.

L’échec de la 2ème croisade en 1148, le renforcement de Nour ad-Din en 1154 ne laissaient pas d’autre ressource aux Francs que l’alliance byzantine, mais ils durent la payer de leur soumission aux ambitions de Manuel qui fit son entrée à Antioche en 1158 et les entraîna à la conquête de l’Égypte où la décadence des Fatimides leur permit d’occuper Le Caire en 1167 tandis que la flotte byzantine débarquait dans le Delta. Mais, Saladin s’emparera de Damas en 1171. Devenu Maître de la Syrie, Saladin ne fut quelque temps contenu que grâce à l’héroïsme de Baudouin IV, le Roi Lépreux. Après sa mort, ce fut la catastrophe. A Hattin, presque toute la chevalerie franque fut tuée ou capturée. Seul, le comte Raimon de Tripoli réussit à s’enfuir avec sa petite troupe. L’incompétence du roi de Jérusalem, Guy de Lusignan, et la trahison de Gérard de Ridefort, grand maître de l’ordre du Temple, du Côté chrétien serait à l’origine de ce désastre. En quelques semaines, Saladin se rendit maître des états chrétiens à l’exception de quelques places côtières et le 2 octobre 1187 se sera la chute de Jérusalem qui suscita un émoi profond en Europe. L’empereur, les rois de France et d’Angleterre entreprenne la 3ème croisade (1189-1192).Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion avant de partir pour la 3ème croisade se retrouvent sur la colline de Vézelay d’où est partie la 1ère croisade après l’appel du pape Urbain II en 1095.

Saladin redoutait surtout Frédéric qui mourut accidentellement, et l’expédition allemande se dispersa. Malgré leur mésentente, les deux rois croisés Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion qui ont entrepris cette 3ème croisade pour délivrer Jérusalem des mains des infidèles, combattent au côté l’un de l’autre. Venus par mer, les 2 rois libérèrent la zone côtière en 1191. Chypre fut occupé par Richard en 1191 et le 13 juillet 1191 Ils reprennent au sultan Saladin Saint-Jean-d’Acre et Chypre. Après cette victoire, le roi de France laissera seul en Terre sainte le roi d’Angleterre et rentrera an France.

Richard Cœur de Lion remporta quelques brillants succès sans pouvoir reprendre Jérusalem. Rappelé en Europe par la politique hostile de Philippe Auguste, il partit en concluant un compromis avec Saladin.

C’est aussi à cette époque que les documents occidentaux les plus anciens sur papier font leur apparition tel que les actes des rois de Sicile, Roger II, Guillaume 1er et Guillaume II. Toutefois le papier ne se propagea que lentement en Europe au 12ème siècle, et son emploi demeura limité aux pays en relation avec les Arabes.

Ce siècle sera aussi celui des grande fortifications et avant tout l’achèvement des remparts de la ville de Paris par la forteresse du Louvre en 1190

P.-S.

Source : archives ljallamion histoire du 8ème/encyclopédie Imago mundi/ Herodote/Histoire/ Historia ect...