Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Engelberge (femme de Guillaume le Pieux)

Engelberge (femme de Guillaume le Pieux)

mercredi 28 octobre 2020 (Date de rédaction antérieure : 19 octobre 2011).

Engelberge (femme de Guillaume le Pieux)

Fille de Boson V, comte de Vienne, roi de Provence, et d’Ermengarde. Alors qu’elle n’est encore qu’une enfant en très bas âge, le 11 septembre 878 on la fiance au prince Carloman II, futur roi de France. Ce dernier trouvant la mort accidentellement le 6 décembre 884, le mariage ne se fera jamais.

Avant mai 898, elle épouse le duc d’Aquitaine [1] Guillaume 1er d’Aquitaine. Elle devient nonne au monastère Saint Sixte de Plaisance [2].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Engelberge (femme de Guillaume le Pieux/ Portail du haut Moyen Âge/ Catégories : Noble du Moyen Âge

Notes

[1] Le duché d’Aquitaine est constitué en 675, à la mort de Childéric II. Il se reconstitue au 9ème siècle, comme héritier du royaume d’Aquitaine attribué à Pépin 1er d’Aquitaine (mort en 838). Il fut ensuite l’objet de luttes entre les comtes d’Auvergne, de Toulouse et de Poitiers. Le duc d’Aquitaine était l’un des six pairs laïcs primitifs. L’Aquitaine a regroupé au fil des temps différents territoires. Pendant le règne d’Aliénor d’Aquitaine, Poitiers était la résidence habituelle des ducs.

[2] L’église et un couvent attenant à l’hôpital sont fondés en 874 par la reine Engelberge, épouse de l’empereur Louis II, exilée quelques années après la mort de ce dernier. En 882, elle est autorisée à retourner en Italie, où elle devient abbesse du couvent bénédictin. Le monastère s’enrichit grâce à d’importants privilèges et donations. Plusieurs ordres de moines et moniales se succèdent pour le contrôle du monastère jusqu’en 1425, année où l’établissement est confié à l’ordre des bénédictins du mont-Cassin.