Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Constantin 1er Pape

samedi 23 novembre 2013 (Date de rédaction antérieure : 22 septembre 2011).

Constantin 1er

88ème Pape de l’Église catholique de 708 à 715

Constantin 88ème Pape de l'Église catholique

D’origine syrienne, Né à Tyr [1], Elu en Mars 708, il continue l’oeuvre de son prédécesseur. Il s’occupa notamment de questions religieuses théologiques. Il condamna la doctrine monophysite [2] qui ne reconnaît qu’une nature au Christ, d’où la contestation avec les représentants de l’Eglise Catholique.

À la différence de ses prédécesseurs, il a eu de bonnes relations avec Justinien II. Celui-ci insista auprès du pape Constantin 1er afin qu’il se rende à Constantinople pour des concertations au sujet des décisions prises au dernier Concile de Constantinople que le pape Serge 1er avait refusées. Après une période d’hésitation, il quitte Rome pour Constantinople, le 5 octobre 710. Il est bien accueilli dans toutes les villes, notamment dans la capitale où son entrée est triomphale. Il réussit à convaincre Justinien II pour qu’il modifie certaines résolutions du Concile.

Après 1 an d’absence, le pape, victorieux, regagne sa résidence au Saint-Siège.

Mais l’empereur est tué en 711 par Philippicos Bardanès qui s’est proclamé empereur et qui essaya en vint d’obtenir l’approbation du pape.

Il est mort le 9 avril 715 et fut inhumé à la Cathédrale Saint Pierre au Vatican.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de opus libani /Liban/ Les Papes d’origine Libano Phénicienne et Orientale

Notes

[1] Ville du Liban. C’est le chef-lieu du Caza de Tyr dans la Mouhafazah du Sud-Liban. La ville de Tyr est située à 70 kilomètres au Sud de Beyrouth et à environ 35 kilomètres au Sud de Sidon.

[2] Le monophysisme est une doctrine christologique apparue au 5ème siècle dans les écoles théologiques de l’empire byzantin. Cette doctrine tente de résoudre les contradictions de la foi nicéenne concernant la nature du Christ. La doctrine chrétienne s’est construite à l’origine autour du symbole de Nicée, c’est-à-dire la reconnaissance de la consubstantialité du Père et du Fils, tout comme de la nature humaine du Christ. Les monophysites, en revanche, affirment que le Fils n’a qu une seule nature et qu’elle est divine, cette dernière ayant absorbé sa nature humaine. Ils rejettent la nature humaine du Christ. En cela le monophysisme s’oppose au nestorianisme. Cette doctrine a été condamnée comme hérétique lors du concile de Chalcédoine en 451, tout comme la doctrine opposée. Malgré cela, sous l impulsion de personnages tels que Sévère d’Antioche, le monophysisme continue de se développer dans les provinces byzantines de Syrie et d’Égypte auprès des populations coptes tout au long du 6ème siècle, jusqu aux invasions perses puis arabes au tout début du 7ème siècle. Il fut également responsable du premier schisme entre Rome et Constantinople en 484. Le monophysisme est encore professé aujourd’hui, dans sa variante miaphysite. Ce sont les Églises préchalcédoniennes, arménienne, syro jacobite, copte, etc.