Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Sigebert III

samedi 26 avril 2014 (Date de rédaction antérieure : 11 septembre 2011).

Sigebert III (631-656)

Baptême de Sigebert III. Jacobus De Voragine et enluminé par Richard De Montbaston, legenda aurea, 1348.

Pour satisfaire le particularisme des Austrasiens [1], son père, Dagobert, le leur donne pour roi, alors qu’il n’a que 3 ans. D’abord confié à la garde d’Anségisèle, le jeune homme s’attache ensuite à Grimoald dont il fait son maire du palais [2]. Il va jusqu’à adopter son fil , n’en ayant pas encore eu un lui-même. Lorsqu’il devient père à son tour, et que la situation de l’adopté change, il conserve son amitié au maire du palais, et lui confie en mourant cet enfant. Il décèda le 1er février 656 et il fut enterré à Metz. Son fils unique Dagobert II fut exilé en Irlande par Grimoald, maire du Palais.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de encyclopédia universalis /Sigebert III/

Notes

[1] L’Austrasie désignait durant la période mérovingienne un royaume franc couvrant le nord-est de la France actuelle, les bassins de la Meuse et de la Moselle, jusqu’aux bassins moyen et inférieur du Rhin. La capitale en fut d’abord Reims, puis Metz. Les habitants de l’Austrasie étaient les Austrasiens. Ce royaume est apparu à la mort de Clovis en 511, lorsque le territoire de celui-ci est partagé entre ses fils. Berceau de la dynastie carolingienne, l’Austrasie disparaît en 751 avec le dernier roi mérovingien pour être intégrée dans le grand royaume franc que réunirent Pépin le Bref et Charlemagne.

[2] A l’origine intendant général, chargé de diriger les services politiques et domestiques de la maison du roi, le maire du palais apparaît, dès le milieu du 7ème siècle, comme le personnage principal de l’Etat. C’est lui, de fait, qui exerce la réalité du pouvoir.