Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Helena Paléologue (fille de Demetrios Paléologue)

Helena Paléologue (fille de Demetrios Paléologue)

samedi 23 avril 2022, par ljallamion

Helena Paléologue (fille de Demetrios Paléologue) (1442-1470)

Fille de Démétrios Paléologue, Despote de Morée [1] et de sa deuxième épouse, Theodora Asanina.

En automne 1458, Mehmed II envoya un messager à Demetrios Paléologue, père de Helena, le despote de la Morée et prétendant au trône byzantin avec ordre de donner à Helena, âgée de 16 ans, célèbre pour sa beauté, son inclusion dans le harem impériale.

Au printemps 1460, Mehmed envahit la Morée. Demetrios accepta de quitter sa capitale, Mistra [2], et de la livrer aux Turcs le 29 mai. Le sultan arriva le lendemain avec l’avant-garde de son armée et Demetrios fut appelé à comparaître devant lui. Mehmed ne laissa aucun doute sur le fait que Demetrios devait se considérer comme un otage et que le règne grec dans Mistra et Morée était terminé et demanda une nouvelle fois de ui remettre Helena, qui se trouvait alors à Monemvasia [3] avec sa mère.

Helena aurait été emmenée au harem du sultan Mehmed II. Cependant, Helena n’aurait peut-être jamais pénétré dans le harem du sultan, car Mehmed craignait son empoisonnement.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Helena Palaiologina (daughter of Demetrios Palaiologos)/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Le despotat de Morée était une province de l’Empire byzantin, puis un État grec plus ou moins dépendant de cet Empire, État fondé au milieu du 14ème siècle dans la péninsule du Péloponnèse, ayant pour capitale la cité de Mistra près de l’ancienne Sparte. La taille de son territoire a varié au cours de son existence, mais a fini par inclure presque toute la péninsule. Le territoire était généralement dirigé par un ou plusieurs fils de l’empereur byzantin contemporain, voire à un membre de la famille impériale à qui on donnait le titre de despote. Son équivalent le plus proche est prince, un despotat correspondant donc à une principauté.

[2] La cité de Mistra ou Mystrás est une ancienne cité de Morée (Péloponnèse) fondée par les Francs au 13ème siècle, près de l’antique Sparte. Elle est aujourd’hui en ruines.

[3] Monemvasia est une ville fortifiée de Grèce située au sud du Péloponnèse, sur la côte est du district régional de Laconie.