Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Nicolas Chorier

lundi 28 mars 2022, par ljallamion

Nicolas Chorier (1612-1692)

Avocat-écrivain et historien français

Né à Vienne [1]. Après des études de droit civil à l’Université de Valence [2], Nicolas en sort diplômé en 1640.

Il se marie, 2 ans plus tard à Lyon et s’installe comme avocat à Vienne de 1643 à 1659.

À la fin de l’année 1659, il s’installe à Grenoble [3] comme avocat puis achète une charge de procureur du roi [4]. Il mène une vie studieuse de juriste et d’historien, ce qui ne l’empêcha pas d’être accusé de concussion [5] mais blanchi et acquitté en 1675.

Il meurt en 1692.

Il est connu surtout pour ses ouvrages historiques sur le Dauphiné [6], qui est la première histoire du Dauphiné jamais publiée, ainsi que pour sept dialogues saphiques et érotiques intitulés “L’Académie des dames”, ou “les Sept entretiens galants d’Alosia”.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de André Berry, in Dictionnaire des œuvres érotiques, article Alaoisiae Sigœae... Satyra Sodatica, p. 12 à 15, Mercure de France, Paris, 1971.

Notes

[1] Isère

[2] Fondée le 26 juillet 1452 par le dauphin Louis, futur Louis XI, l’université de Valence s’est rapidement développée. Des professeurs de renom venus de divers pays, tel Jacques Cujas, ont forgé sa réputation en enseignant le droit, la théologie, la médecine et les arts. Après son sacre, Louis XI confirme sa préférence en expédiant ses lettres patentes destinées à l’université le 12 octobre 1461. En mars 1480, le roi soutient encore son université préférée

[3] Grenoble est le chef-lieu du département de l’Isère, ancienne capitale du Dauphiné. Durant l’époque gallo-romaine, le bourg gaulois porte le nom de Cularo, puis celui de Gratianopolis. Son importance s’accroît durant le 11ème siècle lorsque les comtes d’Albon choisissent la cité comme capitale de leur province, le Dauphiné.

[4] En France, au Moyen Âge, un procureur est un juriste ayant reçu un mandat pour représenter une partie et accomplir les actes de procédure. À l’origine, une même personne pouvait aussi exercer la fonction d’un avocat et donc plaider. La séparation entre les deux professions s’opère à la fin du 15ème siècle. Dès lors, avocats et procureurs ont chacun leur champ d’exercice : les avocats se spécialisent dans le conseil, la défense écrite et la plaidoirie. Les procureurs, quant à eux, sont chargés d’accompagner les plaideurs dans les dédales de la procédure. Le ministère d’un procureur peut être obligatoire, et c’est le cas devant la plupart des juridictions royales.

[5] Une concussion au sens juridique, il s’agit d’une malversation dans l’exercice d’une fonction publique, particulièrement dans le maniement des deniers publics.

[6] Le Dauphiné est une entité historique et culturelle. Elle occupe l’ancienne province Viennoise située dans le quart sud-est de la France actuelle. Le Dauphiné de Viennois fut un État, sous l’autorité des comtes d’Albon, qui prirent le titre de dauphins, ce dernier terme ayant donné au Dauphiné son nom. Cette entité apparaît dans l’ancienne Provence, et était une subdivision du Saint Empire romain germanique, de ses origines admises au 11ème siècle, jusqu’à son rattachement en 1349 au royaume de France. Le Dauphiné de Viennois devient alors la province du Dauphiné, et conserve une certaine autonomie jusqu’en 1457.