Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Garsende de Périgord

jeudi 25 novembre 2021, par ljallamion

Garsende de Périgord

Duchesse de Gascogne

Née au début du 11ème siècle, fille d’Audebert II de Périgord et d’Alausie de Gascogne qui lui donne pour sa dot ses droits sur le duché de Gascogne [1]. Garsende les apporte donc à son époux Guillaume VIII de Poitiers à leur mariage après 1044.

Quand Guy-Geoffroi devient comte de Poitiers [2] et duc d’Aquitaine [3] en 1058, il répudie Garsende à cause de la stérilité de leur mariage.

Elle se retire donc au couvent Notre-Dame de Saintes [4], fondé en 1047 par sa belle-mère Agnès de Bourgogne.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Garsende de Périgord/ Portail de la Nouvelle-Aquitaine / Catégorie : Duc de Gascogne

Notes

[1] Le duché de Vasconie ou duché de Gascogne, transcrit aussi en latin en Dux Wasconiæ selon les sources de l’époque, était une entité du Haut Moyen Âge au Moyen Âge central, constituée vers 601-602 par les rois Francs Mérovingiens afin de soumettre les Vascons et les populations locales que sont les Aquitains (Proto-Basques) à leur autorité. Mais entre 602 et 1063, même si la plupart des ducs sont d’origine vasconne, c’est-à-dire Aquitains (ancêtres des Basques et des Gascons), au fil des guerres et des alliances leur pouvoir est parfois sous le joug des Francs de 602 à 660 et de 768 à 812, parfois non de 660 à 768 et de 812 à 824, date de la création du Royaume de Pampelune. Ce dernier, aussi d’origine vasconne, ne cessera de s’impliquer politiquement et parfois militairement dans le duché qu’en 1063. Le duché de Vasconie disparaît en tant qu’entité politique en 1063, lorsque le comte de Gascogne Bernard II Tumapaler dû abandonner la Vasconie cistérieure à l’Aquitaine après sa défaite devant le duc d’Aquitaine Guillaume VIII à la bataille de La Castelle.

[2] Depuis le 7ème siècle, les comtes de Poitiers, ou, suivant l’usage comtes de Poitou, ont été à la tête d’un ensemble territorial qui a évolué au fil des siècles. Le comté fut érigé comme tel par Charlemagne, qui envoya en 778 un certain Abbon pour administrer le territoire. Très vite, et toujours sous la période carolingienne, deux familles franques s’opposent au titre comtal : celle des Guilhelmides et celle des Ramnulfides, qui aura raison de la première en 902. La nouvelle dynastie pleinement instaurée devient la fameuse maison de Poitiers, dont Aliénor d’Aquitaine est l’ultime héritière.

[3] Le duché d’Aquitaine est constitué en 675, à la mort de Childéric II. Il se reconstitue au 9ème siècle, comme héritier du royaume d’Aquitaine attribué à Pépin 1er d’Aquitaine (mort en 838). Il fut ensuite l’objet de luttes entre les comtes d’Auvergne, de Toulouse et de Poitiers. Le duc d’Aquitaine était l’un des six pairs laïcs primitifs. L’Aquitaine a regroupé au fil des temps différents territoires. Pendant le règne d’Aliénor d’Aquitaine, Poitiers était la résidence habituelle des ducs.

[4] Saintes est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime. Au 16ème siècle, les conflits entre factions catholiques et protestantes conduisent à la destruction partielle de plusieurs monuments de la ville. La paix revenue voit le développement d’une politique de contre-Réforme marquée par l’implantation de nombreux ordres religieux, tandis que la relative tolérance vis-à-vis des huguenots s’amenuise au fil des années, provoquant une émigration d’une partie de la population réformée.