Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Abou Dawoud ou Abū Dāwud Sulaymān ibn al-Ash‘ath ibn Bashīr al-Azadī (...)

Abou Dawoud ou Abū Dāwud Sulaymān ibn al-Ash‘ath ibn Bashīr al-Azadī al-Sijistānī

samedi 29 mai 2021, par ljallamion

Abou Dawoud ou Abū Dāwud Sulaymān ibn al-Ash‘ath ibn Bashīr al-Azadī al-Sijistānī (817-888)

Collecteur de hadiths [1] originaire du Sijistān [2] dans l’actuel Iran. Il est l’auteur d’une des 6 collections canoniques de hadiths identifiées par les musulmans sunnites [3], le Sunan Abī Dāwud [4].

À la recherche de la Science religieuse islamique, il voyagea en Irak [5], enÉgypte, en Syrie [6], en Arabie [7], au Khorassan [8], à Nishapur [9], et à Merv [10], collecta de nombreux hadiths auprès des plus grands savants, et s’attira une réputation de savoir et de piété.

Il était principalement intéressé par la loi et sa collection est axée en grande partie sur les hadiths juridiques.

Il a écrit environ 21 livres au total.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Abou Dawoud/ Portail de l’islam/ Catégories : Ouléma hanbalite

Notes

[1] Un hadith ou hadîth est une communication orale du prophète de l’islam Mahomet et, par extension, un recueil qui comprend l’ensemble des traditions relatives aux actes et aux paroles de Mahomet et de ses compagnons, précédées chacune d’une chaîne de transmetteurs remontant jusqu’à Mahomet. Considérés comme des principes de gouvernance personnelle et collective pour certains courants musulmans, ils sont aussi désignés sous le nom de « la tradition du Prophète ».

[2] Le Sistan-et-Baloutchistan ou Sistan-Baloutchistan est une des 31 provinces d’Iran. Elle est située au sud-est du pays, à la frontière avec le Pakistan et l’Afghanistan. Sa capitale est Zahedan. La province est la deuxième plus grande province d’Iran, avec une superficie de 181 600 km²

[3] Le sunnisme est un courant religieux majoritaire de l’islam. 90 % des musulmans sont sunnites. Il est souvent apparenté à une vision orthodoxe de l’islam. Constituant l’une des trois grandes divisions de l’islam, les sunnites sont désignés en arabe comme les gens de la « sunna » et de la majorité religieuse (ahl al-sunna wa’l-djama‘a). Par opposition aux chiites et aux kharidjites, on les appelle parfois « musulmans orthodoxes ». Ce qui distingue les courants de l’islam est principalement l’interprétation de la religion.

[4] Les Sunan d’Abu Da’ud sont l’un des six grands recueils de hadiths sunnites (se rapportant à la tradition du prophète de l’islam, Mahomet). Ils ont été recueillis par Abou Dawoud

[5] L’Irak ou l’Iraq est un pays du Proche-Orient, situé au nord de la péninsule arabique. L’Irak, terme qui vient du persan Eraq et signifie littéralement « basse terre », est parfois appelé « le pays des deux fleuves », en référence au Tigre et à l’Euphrate. Bagdad en est la capitale et la plus grande ville.

[6] La Syrie fut occupée successivement par les Cananéens, les Phéniciens, les Hébreux, les Araméens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, les Grecs, les Arméniens, les Romains, les Nabatéens, les Byzantins, les Arabes, et partiellement par les Croisés, par les Turcs Ottomans et enfin par les Français à qui la SDN confia un protectorat provisoire pour mettre en place, ainsi qu’au Liban, les conditions d’une future indépendance politique.

[7] L’Arabie ou péninsule arabique est une vaste péninsule au sud-ouest de l’Asie, à la jonction entre ce continent et celui de l’Afrique. Cette région fait partie du Moyen-Orient et joue un rôle géopolitique fondamental, du fait de ses importantes réserves en pétrole et en gaz naturel. L’Arabie est bordée par la mer Rouge et le golfe d’Aqaba à l’ouest, par le golfe d’Aden au sud-ouest, par l’océan Indien au sud, par la mer d’Arabie au sud-est et par le golfe d’Oman et le golfe Persique à l’est. La péninsule Arabique est traversée par le tropique du Cancer. Cette péninsule de près de deux millions et demi de kilomètres carrés est dominée par un immense désert baptisée Rub al-Khali. Un massif de granite et de laves de plus de 3 000 mètres se dresse dans l’extrême Sud. Aujourd’hui elle comprend sept États, l’Arabie saoudite, le Yémen, Oman, le Qatar, les Émirats arabes unis, le Koweït et Bahreïn, une île au large de la péninsule.

[8] Le Khorassan est une région située dans le nord-est de l’Iran. Il a été donné à la partie orientale de l’empire sassanide. Le Khorassan est également considéré comme le nom médiéval de l’Afghanistan par les Afghans. En effet, le territoire appelé ainsi englobait en réalité l’Afghanistan actuel, le sud du Turkménistan, de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan, ainsi que le nord-est de l’Iran.

[9] ishapur, Nichapour ou Neishabur est une des principales villes de la région du Khorassan, en Iran.

[10] Merv autrefois satrapie de Margiane, était une ville de l’Asie centrale, sur la route historique de la soie. Ses vestiges sont situés aujourd’hui près de la ville de Mary au Turkmenistan. La ville a connu plusieurs refondations au cours d’une histoire millénaire et a connu divers noms comme « Mourou » à l’époque Achéménide, puis « Alexandrie de Margiane » (ville fondée par Alexandre) et enfin « Antioche de Margiane » sous les macédoniens. Ce fut un important évêché du christianisme nestorien entre le 6ème et le 14ème siècle. En 651, le dernier roi perse sassanide, Yazdgard III, fut assassiné à Merv. Merv fut un temps, capitale des Seldjoukides avant leur avancée vers l’Iran. Ce fut une ville de haute culture, renommée pour ses 10 bibliothèques, et Yaqout al-Rumi y resta deux ans, peu avant sa destruction par les Mongols en 1221.