Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hodierne de Gometz

vendredi 21 août 2020, par ljallamion

Hodierne de Gometz

Fille de Guillaume de Gometz , Seigneur de Gometz [1] ; épouse de Gui 1er de Montlhéry, elle fit de grandes libéralités aux nouveaux religieux de l’ordre de Saint-Benoît [2], installés dans la Basilique Notre-Dame-de-Bonne-Garde de Longpont-sur-Orge [3].

On rapporte que cette dame travaillait de ses mains à la construction de l’église, et qu’elle allait chercher l’eau à une fontaine assez éloignée, qui jouit encore aujourd’hui de la réputation de guérir les fiévreux.

L’église du prieuré était belle, très grande, et renfermait un grand nombre de tombeaux. Hodierne y fut enterrée devant le maître-autel

Une rue Dame Hodierne existe en son honneur à Montlhéry [4]

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de J. A. Dulaure, Histoire physique, civile et morale des environs de Paris, tome 6, deuxième édition

Notes

[1] Gometz-le-Châtel est une commune française située à 25 kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l’Essonne. Le village est attesté dès 1068. L’église Saint-Clair, datant des 11 au 16ème siècles. Saint Clair, moine évangélisateur, y découvrit au 7ème siècle une fontaine dite miraculeuse, qui fut l’objet d’un pèlerinage jusqu’en 1870. Au haut Moyen-Age, le site de Gometz-le-Châtel était à la frontière entre la juridiction civile des comtes de Chartres et celle des comtes puis évêques de Paris. C’était une position stratégique sur la route principale Orsay-Chartres à la rupture de pente entre le plateau et le vallon qui descend vers l’Yvette. Les premiers seigneurs de Gometz détenteurs de cette position y ont un rôle primordial. La motte castrale encore visible est le témoin du rôle militaire de ce site. Après la bataille d’Orsay entre 992 et 993 et la défaite d’Eudes 1er, comte de Chartres, une nouvelle famille, fidèle à l’évêque de Paris et à la royauté capétienne va détenir le château. Guillaume de Gometz en est le premier seigneur connu.

[2] L’ordre de Saint-Benoît, plus connu sous le nom d’ordre des Bénédictins, est une fédération de monastères ayant, au cours de leur histoire, adopté la règle de saint Benoît. Ainsi saint Benoît de Nursie en est-il considéré comme le fondateur en 529.

[3] monastère fondé par Guy de Montlhéry son époux, qui obtint dans ce but la concession de l’église de Long Pont en 1061 de Geoffroy, évêque de Paris

[4] Montlhéry est une commune française située dans le département de l’Essonne. Éminente cité du Hurepoix, celle de la Foire à la Tomate, fief de la famille de Montlhéry depuis l’an 991 puis domaine royal à partir de 1118, Montlhéry est célèbre pour sa tour et la bataille qui s’y déroula le 16 juillet 1465