Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Serge II de Naples

mardi 2 juin 2020, par ljallamion

Serge II de Naples

Duc de Naples à partir de 869/870 pendant 7 ans et 6 mois

Serge II poursuit la politique de son père, Grégoire III , et de son grand-père, Serge 1er visant à maintenir leur indépendance en entretenant de bonnes relations avec les carolingiens et l’empire byzantin [1] aux grés des intérêts napolitains.

Corégent de son père il est brièvement investi comme préfet d’Amalfi [2] pendant 13 jours en 866, comme successeur du préfet Maurus. En janvier 870, son père tombe gravement malade et lui laisse le gouvernement avant de mourir en mars suivant.

Les chroniqueurs ecclésiastiques contemporains relèvent que Serge II fait de Naples une autre Palerme, une autre Afrique du fait de ses relations amicales avec les Aghlabides [3].

De ce fait il encourt l’excommunication du Pape Jean VIII. Il suscite également l’opposition de son oncle, l’évêque de Naples Athanase 1er qu’il exile dans une île où il meurt en 875.

Serge II est finalement aveuglé et déposé par son frère Athanase II évêque de Naples et successeur de leur oncle, qui le livre à Rome et se proclame également duc de Naples [4].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sergius II of Naples »

Notes

[1] L’Empire byzantin ou Empire romain d’Orient désigne l’État apparu vers le 4ème siècle dans la partie orientale de l’Empire romain, au moment où celui-ci se divise progressivement en deux.

[2] Amalfi, dépendance du duché de Naples, est conquise par les princes de Bénévent en 836. La ville se libère en 839 et se constitue en État autonome dirigé par des Préfets annuels d’abord puis élus à vie en 859, avant de devenir un duché héréditaire. Vers la fin du 9ème siècle elle retombe sous la suzeraineté de Byzance avant d’être provisoirement en 1073 puis définitivement en 1100 conquise par les Normands des Pouilles.

[3] Les Aghlabides ou Banû El Aghlab sont une dynastie d’émirs issue de la tribu arabe des Banu Tamim. Deuxième dynastie arabe après les Muhallabides ayant régné sur l’Ifriqiya au nom du calife abbasside, de 800 à 909, elle compte onze souverains avant d’être évincée avec l’installation des Fatimides.

[4] Les ducs de Naples sont les commandants militaires du ducatus Neapolitanus, un poste avancé de l’Empire byzantin en Italie du Sud, après l’arrivée des Lombards et des Sarrasins. En 661, Constant II, qui montre beaucoup d’intérêt pour les affaires italiennes (il installe un temps sa capitale à Syracuse), nomme dux ou magister militum, Basile. À sa suite une lignée de ducs, devenus autonomes et héréditaires à partir du milieu du 9ème siècle, se succèdent jusqu’à l’arrivée des Normands, une nouvelle menace à laquelle ils ne survivront pas. Le 39ème et dernier duc, Serge VII, capitule en 1137 et Naples est intégré au royaume de Sicile de Roger II.