Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Engelbert II de Nassau dit le Valeureux

Engelbert II de Nassau dit le Valeureux

samedi 4 avril 2020, par ljallamion

Engelbert II de Nassau dit le Valeureux (1451-1504)

Comte de Nassau-Breda de 1475 à 1504

Portrait d'Engelbert II (1487, Rijksmuseum, Amsterdam).Fils aîné du comte Jean IV de Nassau-Dillenbourg de la Maison de Nassau [1], hérita en 1475 des titres de sa famille ; à compter de cette date, il prit les titres de comte de Nassau-Dillenburg et de Vianden [2], seigneur de Bréda [3]. Il fut fait chevalier de la Toison d’or [4] en 1473.

En 1486, Engelbert II reçut la charge de stathouder [5] des Flandres et de gouverneur de Lille, fiefs de l’héritage bourguignon passés quelques années auparavant aux Habsbourg, mais dont la propriété était contestée par la France ; tant et si bien que l’empereur Habsbourg Frédéric III devait pouvoir s’appuyer sur un gouverneur particulièrement expérimenté pour y conserver son autorité.

Engelbert dut s’acquitter convenablement de sa mission, puisqu’en 1496 l’empereur lui confie en outre la charge de stathouder de Hollande. Cet honneur prépare à long terme l’hégémonie de la maison d’Orange-Nassau dans le pays.

Par ailleurs, le comte Engelbert fondait aussi quelques ambitions sur les provinces rhénanes, et c’est pourquoi en 1468, alors qu’il n’avait pas même 18 ans, il épousa à Coblence [6] la toute jeune margravine [7] Cymburge de Bade ou Cimburga de Baden . Cette union resta stérile, Engelbert ne laissant à sa mort en 1504 que deux bâtards, si bien que c’est son frère Jean V qui hérita de ses titres.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Engelbert II. (Nassau) »

Notes

[1] La maison de Nassau fait remonter son origine à un frère de Conrad 1er, de Franconie, roi de Germanie en 911. Valéran 1er de Laurenbourg en Nassau (mort en 1198) et Valéran II de Nassau (mort en 1276) commencent à proprement parler de la famille souveraine de Nassau.

[2] Vianden (en luxembourgeois : Veianen) est une ville luxembourgeoise située dans le canton de Vianden. Au 15ème siècle, la ville devait sa prospérité aux activités artisanales tenues par sept corporations : tanneurs, drapiers, tonneliers, maçons, tailleurs, serruriers et orfèvres. La ville était ceinturée de rempart et de 24 tours semi-circulaires et percée de 5 portes. Les tours furent partiellement démolies par le maréchal de Boufflers sous Louis XIV.

[3] Le titre de baron de Bréda est un titre de noblesse des Pays-Bas.

[4] L’ordre de la Toison d’or, dit aussi la Toison d’or ou la Toison, est l’ordre de chevalerie le plus élevé et prestigieux de l’Espagne, fondé à Bruges (ville de l’État bourguignon) le 10 janvier 1430 par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, à l’occasion de son mariage avec Isabelle de Portugal. Son premier chapitre se tient à Lille l’année suivante, en 1431, le port du collier devenant obligatoire le 3 décembre 1431. Le nom de l’ordre est inspiré du mythe grec de la Toison d’or, complété par l’histoire biblique de Gédéon (en référence à sa force spirituelle, comme indiqué sur la somptueuse tapisserie qui ornait les lieux de réunion des chapitres à partir de 1456). Dès lors l’ordre de la Toison d’or sera placé sous le patronage des deux personnages.

[5] Le stathoudérat était une fonction politique et militaire médiévale dans les anciens Pays-Bas. Le stathouder connaît aux 16 et 17ème siècles une modification importante de son rôle avec le déclenchement de la guerre de Quatre-Vingts Ans, la sécession des Pays-Bas espagnols et l’accession à l’indépendance des Provinces-Unies. Dans l’histoire de la république néerlandaise, les fonctions et l’autorité du (ou des) stathouder continuèrent de fluctuer grandement selon les circonstances politiques internes et externes. On remarque cependant deux constantes dans l’attribution du stathoudérat durant cette dernière période : l’hérédité de fait en faveur de la Maison d’Orange-Nassau et la sujétion de cette attribution aux États généraux des Provinces-Unies.

[6] Coblence (en allemand : Koblenz, en latin : Confluentes) est une ville et un arrondissement d’Allemagne, situés dans le nord du Land de la Rhénanie-Palatinat. Coblence fait partie des plus anciennes cités allemandes. En l’an 9 av. jc, un camp fortifié est construit pour sécuriser la voie fluviale Mogontiacum - Colonia Claudia Ara Agrippinensium - Castra Vetera (Mayence - Cologne - Xanten). Les Romains appellent ce camp ad confluentes, ce qui signifie « au confluent ». À cette même époque s’installent les futurs habitants de Trèves, qui contrôlèrent toute la région de la Moselle. Le camp fortifié a ensuite appartenu à la province romaine Germania Superior, fondée en 85 apr. jc.

[7] épouse d’un margrave. Le titre de margrave était donné aux chefs militaires des marches (ou mark), dans l’empire carolingien, puis à certains princes du Saint Empire romain germanique. Le titre équivalent en français est marquis. Le margraviat est la juridiction sur laquelle il a autorité.