Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Eustache du Bellay

mercredi 13 mars 2019, par ljallamion

Eustache du Bellay (mort en 1565)

Évêque de Paris

Le palais de l'évêché de Paris au Moyen Âge.Successeur de Jean du Bellay comme évêque de Paris [1]. Il gouverna son diocèse avec beaucoup de sagesse, montra un grand zèle au concile de Trente [2], pour soutenir les droits de l’épiscopat, s’opposa à l’introduction des jésuites en France, fit de bons statuts, et mourut en 1565, à Bellay en Anjou [3], après s’être démis de son évêché.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de « Eustache du Bellay », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition,‎ 1843-1865

Notes

[1] L’archidiocèse de Paris est le principal archidiocèse métropolitain de l’Église catholique en France. L’évêché de Paris aurait été créé au 4ème siècle. Selon la tradition, Paris aurait été évangélisée par saint Denis, premier évêque de la ville, mais le premier évêque de Paris attesté est Victorin (Victorinus) cité en 346. L’évêché n’a pendant plusieurs siècles qu’une importance relative dans le royaume, Sens ou Reims ayant un rôle primordial dans la partie nord

[2] Le concile de Trente est le 19ème concile œcuménique reconnu par l’Église catholique. Convoqué par le pape Paul III le 22 mai1 1542, en réponse aux demandes formulées par Martin Luther dans le cadre de la réforme protestante, il débute le 13 décembre 1545 et se termine le 4 décembre 1563. Étalées sur 18 ans, ses 25 sessions couvrent cinq pontificats (Paul III, Jules III, Marcel II, Paul IV et Pie IV) et se tiennent à Trente dans la cathédrale de San Vigilio, puis à Bologne et enfin à nouveau à Trente, dans l’église Santa Maria Maggiore.

[3] Montreuil-Bellay est une commune française, située sur la rivière Thouet, dans le département de Maine-et-Loire. Vers 1026, Foulques Nerra établit un donjon, sur les hauteurs, et un fief confiés à son vassal Berlai (qui par déformation deviendra Bellay), prémices de la future ville haute. Fils de Foulque le Réchin, Foulques V le Jeune devient comte du Maine et d’Anjou en 1109. Il soumet les vassaux rebelles, prenant plusieurs châteaux dont celui de Montreuil-Bellay en 1124. Quelques années plus tard éclatèrent des révoltes de barons en Anjou. Il faudra plusieurs années de siège à Geoffroy V d’Anjou, à partir de 1148, pour que tombe la place de Montreuil-Bellay.