Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 8ème siècle > Sahakdoukht de Siounie ou Sahakdoukht Siounetsi

Sahakdoukht de Siounie ou Sahakdoukht Siounetsi

dimanche 20 août 2017

Sahakdoukht de Siounie ou Sahakdoukht Siounetsi

Poétesse et musicienne arménienne ayant vécu au 8ème siècle

On ne sait presque rien de sa vie. Ayant vécu au 8ème siècle, elle est la sœur de Stépanos de Siounie et est éduquée tout comme lui à la cathédrale de Dvin [1]. Elle s’établit ensuite en ascète dans la vallée de Garni [2], où elle enseigne la musique aux enfants à l’abri d’un rideau.

Sahakdoukht est connue pour avoir composé des ktsourds [3], des charakans [4] et d’autres mélodies. Un seul de ses charakans a subsisté, Srbuhi Mariam [5], dédié à la Vierge. il s’agit d’un poème acrostiche [6] dont l’assemblage de chaque première lettre de chaque ligne forme le prénom de son auteur.

Considérée comme la première poétesse arménienne, elle est mentionnée pour la première fois par l’historien Stépanos Orbélian

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Agop Jack Hacikyan (dir.), The Heritage of Armenian Literature, vol. II : From the Sixth to the Eighteenth Century, Détroit, Wayne State University Press,‎ 2002 (ISBN 978-0814330234).

Notes

[1] Dvin ou Dwin est une ancienne capitale de l’Arménie. Elle est située sur le territoire de l’actuelle communauté rurale de Dvin, dans le marz d’Ararat. Elle devient officiellement capitale du pays, ou plutôt « centre administratif » sous les dominations perse et arabe. Elle est détruite en 893 à cause d’un tremblement de terre, mais elle est reconstruite au Moyen Âge et devient un lieu de commerce florissant. La ville est abandonnée à cause de l’invasion mongole du 13ème siècle ; puis elle tombe en ruine.

[2] Garni est une communauté rurale du marz de Kotayk, en Arménie.

[3] antiennes

[4] hymnes

[5] Sainte Marie

[6] Un acrostiche, est un poème, une strophe ou une série de strophes fondés sur une forme poétique consistant en ce que, lues verticalement de haut en bas, la première lettre ou, parfois, les premiers mots d’une suite de vers composent un mot ou une expression en lien avec le poème.