Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 8ème siècle > Alphonse 1er des Asturies dit Alphonse le Catholique

Alphonse 1er des Asturies dit Alphonse le Catholique

mercredi 2 mars 2016

Alphonse 1er des Asturies dit Alphonse le Catholique (700-757)

Roi des Asturies de 739 à 757

Fils de Pierre de Cantabrie et descendant, selon des chroniques postérieures pas totalement fiables, du roi wisigoth [1] Récarède, grand propriétaire foncier en Cantabrie [2] et premier monarque espagnol catholique.

Dans un document daté de 760, Alphonse est présenté par l’évêque Odoarius comme étant de souche royale. Mais contester par certains historiens. Alphonse lui-même, pour renforcer le prestige de sa dynastie, a peut-être ressenti la nécessité d’affirmer dans ses diplômes cette ascendance royale peut-être imaginaire.

Selon les deux versions [3] de la “Chronique d’Alphonse III” [4], Alphonse vient s’installer dans sa jeunesse à la cour royale de Cangas de Onis [5], durant le règne de Pélage le Conquérant.

Il devient plus tard comme son père, duc de Cantabrie, et épouse la fille de Pélage, Ermesinde .

Bien qu’ils exercent le pouvoir dans les Asturies, ni Pélage ni son fils et successeur Favila n’ont porté le titre de roi. Succédant à Favila, Alphonse se proclame roi des Asturies.

Avec lui commence vraiment le processus de reconquête de la péninsule Ibérique, amorcé par Pélage le Conquérant. Il profite des dissensions au sein du camp musulman consécutives à la bataille de Poitiers de 732 [6]. Il annexe la Galice [7] en 740, le León [8] en 754, et parvient même jusqu’à La Rioja [9], mais il ne réussit pas à en organiser le repeuplement.

Durant ses campagnes de reconquête, les cités et villages se vident parce que leurs habitants se réfugient dans les terres plus sûres du nord. Ces faits entraînent deux conséquences : L’apparition du Désert du Douro [10], dans la zone comprise entre le fleuve Douro [11] et la Cordillère Cantabrique [12]. Elle est maintenue pratiquement déserte, afin de rendre difficile une remontée des musulmans vers le nord. La repopulation de la zone ne débutera que près d’un siècle plus tard.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Gonzalo Martínez Diez, El Condado de Castilla (711-1038) : la historia frente a la leyenda. 2 tomes. Valladolid (2005).

Notes

[1] Les Wisigoths ou Tervinges étaient un peuple germanique issu des Goths. Les Wisigoths sont ceux qui, migrant depuis la région de la mer Noire, s’installèrent vers 270-275 dans la province romaine abandonnée de Dacie (actuelle Roumanie), au sein de l’Empire romain. Les Wisigoths migrèrent à nouveau vers l’ouest dès 376 et vécurent au sein de l’Empire romain d’Occident, en Hispanie et en Aquitaine.

[2] La Cantabrie est une communauté historique et une communauté autonome monoprovinciale espagnole. Elle est délimitée à l’Est par la Communauté autonome du Pays basque (province de Biscaye), au Sud par la Castille-et-León (provinces de León, de Palencia et de Burgos), à l’Ouest par les Asturies et au Nord par la mer Cantabrique. Santander en est la capitale et la commune la plus peuplée.

[3] Rotense et ad Sebastianum

[4] La Chronique d’Alphonse III (en latin : Chronica Adefonsi tertii regis) est un document historique du type chronique qui est attribué au roi Alphonse III en personne. Elle couvre un espace de temps qui va depuis le règne de Wamba jusqu’à la fin de celui de Ordoño Ier

[5] Cangas de Onís est une commune située dans la communauté autonome des Asturies en Espagne. C’est également le nom d’une des paroisses qui forment la commune. Elle fait partie de la comarque d’Oriente, dont le chef-lieu est Llanes. Elle est limitrophe des communes de Parres et Ribadesella au nord, d’Onís et Llanes à l’est, d’Amieva et Parres à l’ouest et de la Province de León au sud. Elle comprend 11 paroisses dont Cangas de Onis : Abamia, Con, Covadonga, Grazanes, La Riera, Labra, Margolles, Triongo, Villanueva, Zardón. Elle fut la capitale du Royaume des Asturies jusqu’en 774, sous le règne de Pélage le Conquérant.

[6] La bataille de Poitiers, ou dans des sources arabes « bataille du Pavé des Martyrs », est une victoire remportée en 732 ou 733 par une armée de chevaliers des Royaumes francs et des duchés d’Aquitaine et de Vasconie, conduits par Charles Martel, alors maire du palais, et Eudes, duc d’Aquitaine et de Vasconie, contre des combattants sarrasins conduits par l’émir de Cordoue Abd el Rahman qui est tué lors du combat.

[7] La Galice est une communauté autonome avec un statut de nation historique située à l’extrémité nord-ouest de l’Espagne. Elle est entourée par la principauté des Asturies, la Castille-et-León, le Portugal, l’océan Atlantique et la mer Cantabrique. Elle recouvre une superficie de 29 574 km². La Galice se compose de quatre provinces : La Corogne, Lugo, Ourense et Pontevedra. Saint-Jacques-de-Compostelle, cinquième ville galicienne par sa population et située dans la Province de La Corogne, est la capitale politique de la communauté autonome, sans être celle de la province, qu’est La Corogne, ancienne capitale politique de la Galice et ville la plus importante de la région.

[8] La province de León est une des neuf provinces de la communauté autonome de Castille-et-León, dans le nord-ouest de l’Espagne. Sa capitale est la ville de León. La province de León est bordée au nord par les Asturies, au nord-ouest par la Cantabrie, à l’est par la province de Palencia, au sud par les provinces de Zamora et de Valladolid et à l’ouest par les provinces de Orense et de Lugo

[9] La Rioja est une communauté autonome du Nord de l’Espagne, provinciale, sans littoral, traversée par l’Èbre et la Oja, limitée par le Pays basque au nord, par la Navarre au nord et à l’est, par l’Aragon à l’est et par la Castille-et-León au sud et à l’ouest.

[10] L’expression, désert du Douro (Duero en espagnol) fait référence au dépeuplement du bassin du fleuve éponyme au 8ème siècle. D’après Claudio Sánchez-Albornoz, il s’agissait d’un dépeuplement stratégique mis en œuvre par le roi Alphonse 1er pour la défense du Royaume des Asturies.

[11] Le Douro est un fleuve qui prend sa source en Espagne à 2 160 m d’altitude, dans la sierra de Urbión appartenant à la cordillère Ibérique. Il serpente à travers la Meseta pendant 612 km. Puis sur 122 km, il marque la frontière entre l’Espagne et le Portugal dans une région accidentée, sa pente s’accentue et son lit se creuse entre de hautes parois granitiques. En aval de Barca de Alva, il devient complètement portugais sur les 206 derniers km de son cours et devient navigable avant de se jeter dans l’océan Atlantique à Porto.

[12] La cordillère Cantabrique ou monts Cantabriques est un système montagneux du nord de l’Espagne. La cordillère longe le golfe de Gascogne. Elle s’étend sur 480 km dans la continuité montagneuse des Pyrénées, depuis le Pays basque jusqu’aux Pics d’Europe et aux massifs galiciens à l’ouest. Elle se situe dans les communautés autonomes du Pays basque, de Cantabrie, des Asturies, de Castille-et-León et de Galice.