Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Valentin (général byzantin)

Valentin (général byzantin)

mercredi 12 août 2015

Valentin (général byzantin) (mort en 644)

Général byzantin et usurpateur

Certaines sources pensent que Valentin était sans doute d’origine arménienne, descendant de la famille royale des Arsacides.

Cependant Christian Settipani le fait fils de Jean Mystacon et de sa femme Placidia et petit-fils d’ Artabanès et de sa femme Praejecta, mais Jean Mystacon n’était pas un Arsacide ou même d’origine arménienne.

Il a d’abord été membre de la suite du sacellaire [1] Philagrios et fut chargé en 641 par l’empereur Constantin III de distribuer de l’argent aux troupes en vue de garantir leur loyauté envers le prince héritier Constant contre la faction d’Héraclonas et de l’impératrice douairière Martine.

Il est possible qu’il ait été désigné comme général avec les pleins pouvoirs sur l’armée byzantine ou qu’il fut comte de l’Opsikion [2].

Cependant, à la mort l’empereur Constantin en mai 641, Martine et son fils Héraclonas prennent le pouvoir, tandis que les loyalistes de Constant, et notamment Philagrios, sont bannis. Valentin, qui était alors en mission, obtient le soutien de l’armée et mène les troupes de Chalcédoine [3] à travers le Bosphore vers Byzance et exige que Constant soit coempereur.

Cédant à la pression, Héraclonas couronne Constant comme coempereur à la fin du mois de septembre. Dans le but de réduire la portée de cet acte, Heraclonas élève également deux de ses jeunes frères, David et Marinus, au rang de coempereur en même temps. Valentin est lui-même « récompensé » en recevant le titre de comte des Excubites [4] et de césar. Malgré tout, selon le récit de Sebeos , c’est Valentin qui provoque la chute finale et la mutilation de Martine et d’Héraclonas quelques mois plus tard, et impose Constant comme empereur unique.

Au début de 642, Valentin est donc devenu l’homme le plus puissant de l’Empire byzantin, et a apparemment reçu des honneurs quasi-impériaux, notamment en étant autorisé à porter la pourpre impériale. En même temps, il est nommé commandant en chef de l’armée byzantine, et sa fille Fausta est mariée au jeune empereur Constant II et proclamée Augusta. En 643/644, Valentin mène une campagne contre les Arabes, en menant une attaque concertée avec un autre général arménien nommé David pour les prendre en tenaille. Mais l’armée de Valentin est mise en déroute et lui-même panique et s’enfuit, abandonnant son trésor aux Arabes.

En 644, Valentin tente d’usurper le trône de son gendre. Il marche sur Constantinople avec ses troupes, et demande à être couronné empereur. Sa candidature au trône échoue, car la population de la capitale et les hommes à la tête de l’État, parmi lesquels le patriarche Paul II , rejettent sa demande. Selon les chroniqueurs, la population a d’abord lynché ses émissaires, avant de le tuer lui-même.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Valentinus (usurper)

Notes

[1] Le sacellaire était un haut responsable financier de l’administration byzantine, chargé à l’origine de la gestion du sakkellion, la cassette impériale.

[2] L’Opsikion est un thème de l’Empire byzantin situé dans le nord-ouest de l’Asie Mineure. Créé à partir de l’armée de service impériale, l’Opsikion est le plus grand et le plus prestigieux des premiers thèmes, et le plus proche de Constantinople. Impliqué dans plusieurs révoltes au cours du 8ème siècle, il est scindé en trois vers 750. Il subsiste alors en tant que thème de second ordre jusqu’au lendemain de la quatrième croisade.

[3] Chalcédoine est une cité grecque de Bithynie (actuellement en Turquie), située sur la mer Propontide, à l’entrée orientale du Bosphore, face à Byzance et au sud de Chrysopolis (Scutari, actuellement Üsküdar). Elle s’appelle aujourd’hui Kadıköy et est devenue une banlieue (résidentielle et plutôt aisée) d’Istanbul, dans le prolongement d’Üsküdar.

[4] Les Excubites furent fondés vers 460 pour servir de garde personnelle aux premiers empereurs byzantins. Leurs commandants acquirent rapidement une grande influence et donnèrent à l’empire plusieurs empereurs au 6ème siècle. Si les Excubites disparaissent progressivement des annales vers la fin du 7ème siècle, ils furent réformés vers le milieu du 8ème siècle et devinrent un tagma d’élite formant le noyau professionnel de l’armée byzantine.