Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Barbat de Bénévent dit Saint Barbat de Bénévent

Barbat de Bénévent dit Saint Barbat de Bénévent

mardi 24 février 2015, par ljallamion

Barbat de Bénévent dit Saint Barbat de Bénévent (vers 612-682)

Évêque de Bénévent

Saint Barbat de BénéventNé dans une famille chrétienne de Bénévent [1] à Vandano di Cerreto au début du 7ème siècle.

Élevé à Bénévent, alors chef-lieu d’un duché lombard, dans l’étude de l’Écriture sainte et dans l’amour de la vertu, il révéla très tôt un rare talent pour la prédication et son évêque le chargea de prêcher en particulier dans les assemblées rétives et peu enclines à obéir aux commandements divins.

C’est ainsi qu’il devint curé de la paroisse Saint-Basile de Morcone, dans les environs de la cité épiscopale, où il ne rencontra qu’hostilité et insoumission. Cet échec n’entama pourtant en rien sa patience, ni sa détermination.

Il revint cependant à Bénévent où un groupe de fidèles lui était désormais attaché à cause de ses qualités d’âme et de sa grande culture spirituelle.

Il fut élu pour succéder à l’évêque Ildebrand de Bénévent et fut sacré le 10 mars 663 sous le règne du duc arien Romuald 1er de Bénévent.

Il lutte activement contre le paganisme des Lombards, notamment contre le culte de l’arbre et de la vipère, cultes ayant même séduits un certain nombre de chrétiens.

En 662, Bénévent est assiégé par les Byzantins de l’empereur Constant II, Barbat promet la victoire lombarde et la levée du siège si Romuald et les Lombards acceptent la religion chrétienne telle que professé par le pape.

Romuald et ses troupes reviennent dans le giron de l’Église Catholique Romaine, les Byzantins lèvent le siège, le duc de Bénévent est victorieux. À partir de cet épisode, mêlant probablement mythes et réalités, l’évangélisation du duché lombard va s’accélérer.

Barbat assista à deux conciles importants en 680, un concile de Rome [2] et au sixième concile œcuménique ou troisième concile de Constantinople [3].

Il meurt à Bénévent le 19 février 682 et devient plus tard le patron de la ville. Ses reliques se trouvent à Bénévent et à  [4]*.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Barbat de Bénévent/ Portail de l’Italie/ Évêque de Bénévent

Notes

[1] La province de Bénévent est une province italienne, dans la région de Campanie. La capitale provinciale est Bénévent.

[2] Le concile de 680 convoqué par Agathon défend aux évêques de faire représenter des pièces de théâtre

[3] Le troisième concile de Constantinople, compté comme sixième concile œcuménique, se tint du 7 novembre 680 au 16 septembre 681. Il fut convoqué par l’empereur Constantin IV, souhaitant régler la question du monothélisme, qui empoisonnait les relations entre les Églises de Constantinople et de Rome. Cette doctrine, inventée pour réconcilier les monophysites avec l’Église byzantine, n’était plus d’actualité, car l’Empire n’espérait plus recouvrer ni l’Égypte, ni la Syrie. L’empereur écrivit en 678 au pape Donus (mort en avril 678), mais c’est le pape Agathon (élu en juin 678) qui reçut la lettre. Celui-ci tint un synode préparatoire à Rome au printemps 680. À son ouverture, le 7 novembre 680, le concile réunissait une centaine d’évêques, et à la session finale cent soixante-quatorze. Ils étaient presque tous grecs, mais c’était l’usage car les déplacements étaient difficiles. L’assemblée se déclara elle-même « œcuménique » à sa première session. L’empereur lui-même présida les onze premières sessions et la dernière ; entre temps il dû partir en campagne contre les Bulgares.

[4] Mercogliano est une commune italienne de la province d’Avellino dans la région Campanie en Italie.