Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Thomas Cromwell

dimanche 13 janvier 2013

Thomas Cromwell (1485-1540)

Comte d’Essex

Thomas Cromwell Comte d'Essex

Homme politique anglais, conseiller du roi Henri VIII d’Angleterre. Il est l’un des principaux acteurs de la Réforme en Angleterre.

Il est né dans un milieu modeste à Putney près de Londres. Son père Walter Cromwell aussi connu sous le nom de Smyth était brasseur, forgeron et était connu pour son ivresse permanente et ses activités illégales. Sa soeur fut l’ancêtre d’Olivier Cromwell.

Il quitta l’Angleterre dans sa jeunesse et voyagea en Europe. Il partit pour l’Italie où il s’engagea comme soldat dans l’armée française et combattit lors de la bataille de Garigliano le 21 décembre 1503. Après la défaite française, il s’échappa du champ de bataille pour Florence. Là, il se mit au service de Francesco Frescobaldi, membre d’une des riches familles de marchands de la ville. Puis il alla à Pise, Venise et finalement aux Pays-Bas, où il entra, vers 1508, au service de négociants anglais. Agent du cardinal Bainbridge, Cromwell, qui parlait latin, italien et français, rencontra, lors de son séjour à Venise les ennemis traditionnels de la papauté, qui avaient combattu contre Jules II et la ligue de Cambrai.

De retour en Angleterre, au décès de Bainbridge, employé par Thomas Wolsey il étudia le droit et géra d’importantes affaires de l’église. Il contribua notamment à la dissolution des monastères pour le compte de Wolsey qui souhaitait financer ainsi le collège d’Oxford et une école à Ipswich.

Élu au parlement de 1523, il devint, vers 1530 conseiller au Parlement convoqué par Henri VIII pour obtenir le divorce de Catherine d’Aragon.

Devenu conseiller du Roi, puis ministre en 1532, il avait la confiance du roi et joua un rôle majeur dans la réforme de l’église anglicane. Cela lui valu sa nomination en 1535 comme Vice Régent pour les affaires spirituelles, il devint alors juge suprême en matière ecclésiastique. Comme vicaire général d’Henri VIII il présida à la dissolution des monastères. Sa promotion comme baron en 1536, puis comte d’Essex en 1540, et sa politique lui valurent des ennemis.

Ayant soutenu le roi dans son premier divorce, il l’appuie aussi dans la déposition d’Anne Boleyn et son remplacement par Jane Seymour, il se hâte d’encourager un nouveau mariage diplomatique avec Anne de Clèves. Ce mariage s’avère un désastre amoureux. Ses adversaires en particulier le duc de Norfolk en profitent pour le faire arrêter, en plein Conseil, et emprisonner à la Tour de Londres. Henri le détient jusqu’à l’obtention de son divorce d’avec Anne. Il est finalement décapité le 29 juillet 1540.