Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Guillaume II d’Eu

vendredi 27 janvier 2012, par lucien jallamion

Guillaume II d’Eu (vers 1049-1096)

Comte d’Eu

Fils et héritier de Robert d’Eu. Il épouse en premières noces Béatrix de Bully, née en 1064 à Tickhill, fille de Roger de Bully, et de Muriel Chapell.

Une grande partie de la puissance de la famille Busli, originaire de Bully, terre voisine du comté d’Eu est venue de leurs liens avec les comtes d’Eu Guillaume se remarie avec Helisende de Chester ou d’Avranches, fille de Richard Goz, vicomte d’Avranches et d’une Emma dont l’identité n’est pas certaine. Elle est la sœur d’Hugues d’Avranches vicomte d’Avranches et 1er comte de Chester, l’un des grands barons anglo-normands d’Angleterre. Entre 1089 et 1093, il lui succède en tant que comte d’Eu et lord d’Hastings. Il s’attache d’abord au duc Robert II de Normandie. Mais à partir de 1088, Guillaume le Roux, roi d’Angleterre, utilise les énormes revenus que lui procure son royaume pour s’attacher les services des vassaux du duc de Normandie, Robert Courteheuse, et préparer une invasion du duché. À l’été 1090, il a ainsi corrompu la majeure partie des barons de la Haute-Normandie, avec un noyau de fidèles centré sur Eu.

Pendant l’été de 1089, Robert Courteheuse assiège les châteaux d’Eu et de La Ferté. En février 1091, Guillaume le Roux débarque en Normandie et s’installe au château d’Eu. Il n’y a aucun affrontement armé sérieux, et les 2 frères font la paix par le traité de Caen. Par cet accord, le roi Guillaume le Roux conserve le comté aux dépens du comte Guillaume II d’Eu.

Cette ingratitude fait de son allié son pire ennemi. Si le duc Robert a eu des problèmes avec les seigneurs du nord du duché, de son côté, le roi Guillaume a les siens en Angleterre, l’année suivante, lors d’une grande révolte dont 2 des chefs sont Guillaume, comte d’Eu et Robert de Montbray, un riche et puissant baron anglo-normand, comte de Northumbrie. La conspiration doit placer Étienne d’Aumale sur le trône anglais. En font partie, outre Guillaume, son cousin et administrateur de ses biens Guillaume d’Aldrie, Robert de Montbray et Roger de Lacy. Le roi lève une armée pour aller les assiéger dans le château qui se trouve à l’embouchure de la Tyne.

Après l’échec de cette rébellion, Guillaume II d’Eu nie avoir eu part à la conjuration et pour s’en justifier, il se bat en duel contre Geoffrey Baynard, ancien shérif du Yorkshire. Il perd ce duel judiciaire et est castré et a les yeux crevés. Il ne survit pas à ses mutilations. C’est Hugues d’Avranches, comte de Chester, frère de sa femme Helisende qui demande à ce qu’il soit énucléé et castré, car il entretient de nombreuses maîtresses et leur fait des bâtards