Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Mathilde de Ringelheim dite Sainte Mathilde de Ringelheim

Mathilde de Ringelheim dite Sainte Mathilde de Ringelheim

mercredi 29 mai 2013 (Date de rédaction antérieure : 29 octobre 2011).

Mathilde de Ringelheim dite Sainte Mathilde de Ringelheim (890-968)

Fille du comte saxon Théodoric , elle fut l’épouse du duc de Saxe puis roi d’Allemagne Henri l’Oiseleur et la mère d’Otton 1er, fondateur du Saint Empire romain germanique.

Veuve après 23 ans de mariage elle commit l’imprudence de prendre parti contre son fils Otton, pour son cadet Henri 1er de Bavière, allumant leur guerre pour la couronne.

Mais bientôt ses enfants s’accordèrent pour la dépouiller de tous ses biens lui reprochant d’épuiser le trésor royal par ses aumônes. Au terme d’une longue et cruelle persécution, les 2 princes se réconcilièrent avec leur mère, la rétablissant dans sa première fortune.

Elle consacra le reste de sa vie à des oeuvres charitables qui lui valurent sa canonisation. Elle mourut à Quedlinbourg [1], l’un des 4 monastères bénédictins qu’elle avait fondés.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de nominis/Sainte Mathilde

Notes

[1] L’abbaye de Quedlinbourg est une ancienne abbaye d’Empire de chanoinesses, située à Quedlinbourg, dans la Saxe-Anhalt, en Allemagne. Elle fut fondée en 936 par Othon le Grand à la demande de sa mère, la reine Mathilde de Ringelheim (plus tard canonisée sous le nom de sainte Mathilde), afin d’honorer la mémoire de son père, Henri l’Oiseleur. Richement dotée par les ottoniens, elle reçut le statut particulier d’immédiateté impériale, c’est-à-dire qu’elle était souveraine sur son territoire (dépendant directement de l’empereur) et que son abbesse siégeait à la diète d’Empire. Elle eut différentes abbesses, dont Mathilde de Quedlinbourg, sœur d’Otton II.