Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Anségise de Sens

jeudi 12 mars 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 12 octobre 2011).

Anségise de Sens (mort en 879)

Moine bénédictin-abbé du monastère Saint-Michel à Beauvais-archevêque de Sens de 871 à sa mort.

Sacre de Carloman II par Anségise de Sens. (Royal Chroniques de Saint-Denis (ou de France) du 14ème siècle. British Library)Après que Charles le Chauve soit couronné empereur par le pape Jean VIII, en 875, le nouvel empereur demande au pape de nommer Anségise comme légat pontifical et primat des Gaules et de Germanie.

Avec un légat pontifical de nationalité française, disposé à soutenir l’empereur, Charles le Chauve espère étendre son influence sur ces pays. Le pape accède au souhait de Charles, mais quand les évêques, assemblés au synode de Ponthion [1], sont consultés à propos de la primatie pour Anségise, ils protestent contre ce qu’ils considèrent comme un empiétement de leurs droits, et particulièrement Hincmar l’archevêque de Reims.

Bien qu’Anségise ait conservé ce titre, il paraît douteux qu’il ait réellement exercé les pouvoirs de primat sur la France et la Germanie. Cette primatie est d’ailleurs plus honorifique que dotée d’un réel pouvoir. Les successeurs d’Anségise conserveront ce titre de primat. Il meurt le 25 novembre 879.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ansegisus (Archbishop of Sens) »

Notes

[1] Le concile qui se tient à Ponthion en 876 dura près d’un moi avec la présence de 50 évêques, 7 archevêques et 4 légats du pape. Charles le chauve s’y fit reconnaître empereur par les grands du royaume.