Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 6ème siècle > Melaine ou saint Melaine

Melaine ou saint Melaine

vendredi 17 juin 2022, par ljallamion

Melaine ou saint Melaine (vers 456-vers 530)

Évêque de Rennes à partir de 505

Il participe en 511 au concile d’Orléans [1] convoqué par Clovis.

Né probablement à Platz [2], près de Redon [3], où une église lui est dédiée. Melaine serait d’origine aristocratique et fils de riches propriétaires gallo-romains. Très jeune, il aurait décidé de faire de sa maison familiale un monastère.

Selon la Vita S. Melanii major, Melaine entre en relation avec un certain Eusebius ou Eusèbe de Vannes , dux ou rex de la cité de Vannes [4], sans doute gallo-romain d’après son nom gréco-latin, qu’il guérit ainsi que sa fille et qui lui attribue en remerciement la paroisse de Comblessac [5].

Sans être le fondateur de l’évêché de Rennes [6], il est considéré comme son premier grand représentant et son patron, alors qu’apparaissent les 7 saints fondateurs de l’Église bretonne. Désigné par saint Amand comme successeur en 505, il devient par la suite conseiller de Clovis qu’il encourage à construire de nouvelles églises.

Sa vie est émaillée, comme celle de la plupart des saints, de faits extraordinaires qui attestent de son envergure de personnage civilisateur et politique. La date de son décès est aussi vague que celle de sa naissance. Il est enterré sur la colline du Champ du Repos à Rennes. C’est là que fut construite l’abbaye Saint-Melaine, aujourd’hui pro-cathédrale Notre-Dame-en-Saint-Melaine de Rennes [7].

Sa popularité est en grande partie liée aux miracles qui se seraient produits tant au cours de sa vie et qu’après sa mort.

Son premier biographe explique ainsi pourquoi, devenu évêque de Rennes, il exerce un rôle politique en servant d’intermédiaire entre la population gallo-romaine et le nouveau pouvoir franc, que Clovis met en place.

En 511, il joue un rôle de premier plan au concile d’Orléans qui réunit l’épiscopat gaulois autour de la récente monarchie franque. Il s’y fait l’avocat des cités de Bretagne occidentale qui, sans avoir été soumises aux Francs, avaient conclu des traités avec eux.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Melaine/ Portail de Rennes/ Catégories : Évêque de Rennes/ Personnalité bretonne du Ve siècle

Notes

[1] Le concile d’Orléans de 511 ou premier concile d’Orléans est le premier des six conciles nationaux réunis aux 6ème et 7ème siècles dans la ville du Royaume franc : Aurelianum, actuellement Orléans. Le concile est réuni en juillet 511, sur convocation et en la présence de Clovis 1er. Il réunit 32 évêques, la moitié de ceux du « royaume des Francs ». Il condamne l’arianisme, et définit des règles régissant les relations entre le pouvoir royal et l’Église, établissant une coopération entre les rois de France et l’Église catholique romaine. Enfin, il réaffirme le droit d’asile.

[2] actuel Brain-sur-Vilaine aujourd’hui commune de La Chapelle-de-Brain

[3] Redon est une commune française, sous-préfecture du département d’Ille-et-Vilaine

[4] Vannes est une commune française située dans l’ouest de la France. La ville, située en Basse-Bretagne, est la préfecture du département du Morbihan. Ville du missus Nominoë, Vannes est une des cités royales de l’éphémère royaume de Bretagne. En partie détruite lors des invasions normandes au 10ème siècle, la ville connaît de nombreux sièges jusqu’à la fin de la guerre de Succession de Bretagne avant de devenir la résidence préférée des ducs Jean IV et Jean V. La Chambre des comptes de Bretagne est créée à Vannes et y siège jusqu’en 1491-1499 ainsi que le parlement de Bretagne qui devient cour souveraine en 1485. Le Parlement reste à Vannes jusqu’en 1553, date à laquelle Nantes et Rennes se le disputent. Vannes est la première capitale de l’État breton et le siège de son administration supérieure. La ville reste pourtant de taille modeste.

[5] Comblessac est une commune française située en Ille-et-Vilaine, en Bretagne.

[6] L’archidiocèse de Rennes est une église particulière de l’Église catholique en France. Érigé au 3ème siècle, le diocèse de Rennes est un des neuf diocèses historiques de Bretagne. À la veille de la Révolution française, il couvrait le pays de Rennes, un pays traditionnel de Haute Bretagne.

[7] Notre-Dame-en-Saint-Melaine est une église abbatiale française située à Rennes dans le prolongement de la rue Saint-Melaine, dans la partie nord-est du centre de la ville médiévale, dans le département d’Ille-et-Vilaine. Elle est bordée sur sa façade sud par l’extrémité ouest du parc du Thabor. Le sanctuaire est dédié à saint Melaine, considéré traditionnellement comme premier évêque de Rennes, qui mourut au 6ème siècle ; il est enterré sur la colline du Champ du Repos à Rennes, où fut construite l’abbaye Saint-Melaine.