Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Catherine de Vendôme

mercredi 19 janvier 2022, par ljallamion

Catherine de Vendôme (vers 1350-1412

Comtesse de Vendôme et de Castres de la Maison de Montoire de 1372 à 1403

Fille de Jean VI de Vendôme , comte de Vendôme [1] et de Jeanne de Ponthieu , elle épouse en 1364 Jean de Bourbon-La Marche , comte de La Marche [2]

En 1372, elle hérite des comtés de Vendôme et de Castres à la mort de sa nièce Jeanne de Vendôme et les administre conjointement avec son mari, puis après sa mort, avec son second fils Louis Ier de Bourbon-Vendôme , auquel elle cède ses droits en 1403.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Dominique Barthélemy, La Société dans le comté de Vendôme : de l’an mil au xive siècle, Paris, Fayard, 1993, (ISBN 2-213-03071-5)

Notes

[1] Le comté de Vendôme est l’héritier du pagus vindocinensis qui était une subdivision de la cité des Carnutes. Le comté de Vendôme est constitué des châtellenies de Lavardin, de Montoire - dont les seigneurs deviennent comtes de Vendôme en 1218 - de Trôo et de Mondoubleau - annexé au comté en 1406. La seigneurie de Beaugency est un alleu qui passera aux comtes de Blois. Le comté comportait également une vicomté de Vendôme. Un acte de 1484, signale que le comté de Vendôme relevait à cette date du duché d’Anjou.

[2] Le comté de la Marche apparait au nord du Limousin à la fin du 10ème siècle et dure jusqu’à la Révolution française. Il passe entre les mains de différentes familles avant d’être généralement détenu à partir de 1525 par la famille royale.