Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Alboinus dit Alboïn

lundi 11 novembre 2013, par lucien jallamion (Date de rédaction antérieure : 8 septembre 2011).

Alboinus dit Alboïn (525-572)

Alboinus dit Alboïn

Roi lombard du milieu du 6ème siècle qui conduisit son peuple en Italie en 568, jetant les bases du royaume lombard d’Italie.

Il succéda au roi Alduin, son père, vers 560. Un peu plus tôt, il s’était illustré lors d’une bataille victorieuse menée contre les Gépides [1] du roi Thorisind en tuant en combat singulier à cheval, le prince Thorismod, successeur désigné du roi Thorisind.

Entré au service de Byzance avec son peuple tout entier, il s’allia aux redoutables cavaliers avars du khagan Bayan contre les Gépides dont il détruisit le royaume sur le Danube vers 567, tuant leur roi Cunimond et épousant de force la fille de ce dernier, la princesse Rosemonde. Au début de l’année 568, peut-être par méfiance des Avars [2], mais aussi au courant de l’instabilité de la domination byzantine en Italie après la guerre gotique qui a ruiné le pays, il décida la migration de son peuple vers l’Italie du Nord non sans avoir conclu avec Bayan un droit de retour en Pannonie [3] et en Norique [4]. Il se dirigea dès lors avec son peuple mais également avec d’autres tribus dont des Gépides, 20 000 Saxons et même des Avars, vers l’Italie en partant du lac Balaton [5] le lundi de Pâques 568.

Il occupa le Frioul au printemps 569, faisant de la région le premier duché lombard en y installant un neveu, Gisulf, siégeant à Cividale [6], capitale du duché. Du nord-est de la péninsule, il conquiert toute la fertile plaine du Pô jusqu’aux Alpes ainsi que l’Italie centrale à l’exception de Ravenne et de Rome qui lui échappent, conservées par les Byzantins, et installe son quartier général dans l’ancienne Reggia du roi ostrogoth Théodoric à Vérone. Milan tombe à la fin de l’été 569 et Pavie capitule après un long et pénible siège de 3 ans en 572. Le 23 juin 572, il est assassiné à Vérone alors qu’il fait une sieste.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Alboïn/ Portail de l’Italie/ Royaume lombard/

Notes

[1] Les Gépides sont un peuple germanique du rameau ostique, proche des Goths, qui était installé en basse Vistule, puis au centre de l’Europe (bassin des Carpates, 269–670) durant le haut Moyen Âge. En 539, les Gépides, qui ont donné leur nom à la Dacie, anciennement Gothie mènent la guerre contre l’Empire d’Orient et s’étendent en Mésie. Vers 550, leur territoire comprend les terres situées entre Dobroudja et Tisza d’ouest en est, et entre Carpates et Danube, du nord au sud

[2] Les Avars ou Avares sont un peuple de cavaliers nomades dirigés par un Khâgan, parfois identifiés aux Ruanruan qui menaçaient la Chine au 3ème siècle. Ils seraient originaires de Mongolie, connu par les Chinois sous le nom de Ruanruan. Au 5ème siècle, leur khan Chö-louen fonde un empire nomade de la Corée à l’Irtych. En 546, leurs vassaux Tölech se révoltent. Bumin, chef des Tujue, réprime la rébellion et réclame en récompense la main d’une princesse ruanruan, ce qui lui est refusée. Vexé, il se décide à la révolte et envoie une ambassade en Chine auprès des Wei. Il s’allie avec eux et épouse une princesse Tabghatch en 551. En 552, le dernier khan ruanruan, encerclé se donne la mort. L’empire Avar s’effondre et est remplacé en Mongolie par celui des Köktürks, les survivants se réfugient à la frontière de la Chine où les Qi du Nord, successeurs des Wei, les établissent comme fédérés. Ceux qui se dirigent vers l’Europe sont connus sous le nom d’Avars, ils migrent vers l’ouest tout en poussant devant eux de petites peuplades turco-mongoles. Ils occupèrent la plaine hongroise au 7ème siècle. Puis, ils furent intégrés à l’empire.

[3] La Pannonie est une ancienne région de l’Europe centrale, limitée au Nord par le Danube et située à l’emplacement de l’actuelle Hongrie, et partiellement de la Croatie et de la Serbie. Les habitants originaux sont les Pannoniens, qui sont envahis par les Celtes et les Boïens au 4ème siècle av. jc.

[4] Le Norique est un royaume celtique qui s’est constitué au 2ème siècle av. jc. Les Noriques formaient une confédération avec leurs voisins les Boïens et les Taurisques. Par la suite le Norique est devenu une province de l’Empire romain. Elle était limitée au nord par le Danube, à l’ouest par la Rhétie, à l’est par la Pannonie et au sud par la Dalmatie. Elle correspond approximativement à la Styrie, la Carinthie et à des parties de la Bavière et aux régions de Vienne et Salzbourg. Pendant longtemps les habitants du Norique jouirent de l’indépendance autonomie du commerce avec les Romains. En 48 av. jc ils prirent le parti de Jules César dans la guerre contre Pompée. En 16 av. jc, s’étant joint aux habitants de la Pannonie dans l’invasion d’Histria, ils furent défaits par Publius Silius, proconsul d’Illyrie. La province du Norique fut alors annexée, sans avoir l’organisation d’une province romaine, mais en restant un royaume autonome (regnum Noricum). Elle était sous le contrôle d’un procurateur impérial. Ce n’est que sous le règne de Marc Antoine que la légion II Pia (appelée par la suite Italica) fut stationnée en Norique, et le commandant de la légion devint le gouverneur de la province. Aux alentours de 40, le royaume fut entièrement intégré dans l’Empire romain par Claude, comme province impériale avec pour capitale Virunum, près de Klagenfurt.

[5] Le lac Balaton est un lac d’eau douce de Hongrie et le lac le plus vaste d’Europe centrale.

[6] Cividale del Friuli est une commune de la province d’Udine dans la région Frioul-Vénétie julienne en Italie. Au 5ème siècle, après la destruction d’Aquilée de la part des Huns, puis celle de Zuglio de la part des Avars au 6ème siècle Cividale s’agrandit en nombre d’habitants et d’importance stratégique. Les Lombards arrivèrent en 568, et Cividale fut la capitale du premier duché lombard d’Italie avec Gisulf, neveu de Alboïn. En cette époque, le nom devient Civitas, la cité par excellence, qui deviendra ensuite Cividale. En 610, Cividale est pillée et incendiée par les Avars du khagan Bayan qui, après avoir battu et tué le duc Gisulf II, s’empare de Romilda, femme du duc. Détruite par les Avars, elle restera un important centre connu sous le nom de Civitas Forumiuliana, pour devenir ensuite un centre militaire et politique de la Vénétie.