Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Deusdedit de Cantorbéry

Deusdedit de Cantorbéry

jeudi 29 avril 2021, par ljallamion

Deusdedit de Cantorbéry (mort en 664)

Sixième archevêque de Cantorbéry

"La Grande-Bretagne vers 600."Il fut consacré à l’archevêché de Cantorbéry [1] par Ithamar , évêque de Rochester [2], le 26 mars 655, et fut le premier Anglo-Saxon de naissance à occuper ce siège. Il est probable qu’il dut sa nomination à une collaboration entre Eorcenberht de Kent et Cenwalh de Wessex .

Le siège de Canterbury semblait, à cette époque, traverser une période d’obscurité relative : durant les 9 années de l’archiépiscopat de Deusdedit, l’ensemble des nouveaux évêques anglais sauf un fut consacré par des évêques celtiques ou étrangers. Malgré cela, Deusdedit fonda un couvent sur l’île de Thanet [3] et fut impliqué dans la fondation de l’abbaye de Medeshamstede [4], à l’origine de la future cathédrale de Peterborough [5], en 657. Deusdedit fut longtemps éclipsé par Agilbert , évêque des Saxons de l’Ouest*.

Deusdedit, victime de la peste, ne semble pas avoir participé au concile de Whitby [6]. Il mourut quelques mois plus tard et fut dès lors considéré comme un saint. Tout d’abord inhumé dans l’église de l’abbaye Saint-Augustin de Cantorbéry, ses restes furent translatés dans la nouvelle église de l’abbaye en 1091.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Deusdedit of Canterbury »

Notes

[1] L’archevêque de Cantorbéry est, après le Gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre (c’est-à-dire le monarque du Royaume-Uni), le chef de l’Église d’Angleterre et de la Communion anglicane.

[2] L’évêque de Rochester est à la tête du diocèse anglican de Rochester, dans la province de Cantorbéry. Le diocèse couvre l’ouest du comté de Kent. Le siège épiscopal est dans la ville de Rochester, à la cathédrale fondée en 604. À la fin du 17ème siècle et pendant le 18ème siècle, il était courant que l’évêque de Rochester soit également nommé doyen de l’abbaye de Westminster.

[3] Thanet est un district non-métropolitain du comté du Kent. L’île de Thanet constitue la majeure partie du district.

[4] Medeshamstede est un site monastique anglo-saxon qui correspond à l’actuelle Peterborough, dans le Cambridgeshire. L’abbaye de Medeshamstede est fondée vers le milieu du 7ème siècle par un certain Seaxwulf, qui devient par la suite évêque des Merciens, avec le soutien du roi mercien Peada et de son homologue northumbrien Oswiu. Elle se situe sur le territoire des Gyrwas, un peuple rattaché aux Angles du Milieu. Le monastère semble avoir joué un rôle important dans la christianisation de la Mercie en étant à l’origine de la fondation de plusieurs abbayes-filles comme Breedon on the Hill et Brixworth, mais la tradition locale qui rapporte cette idée est sujette à caution. Comme d’autres monastères anglais, Medeshamstede est détruit par les Vikings vers 870. Un siècle plus tard, vers 970, il est refondé sous l’impulsion de l’évêque Æthelwold de Winchester, dans le cadre de la réforme bénédictine anglaise. Medeshamstede prend alors le nom de Peterborough, l’abbaye étant dédiée à saint Pierre. Le premier évêque du nouveau monastère, Ealdwulf, devient par la suite archevêque d’York. Au moment de la conquête normande de l’Angleterre, l’abbaye de Peterborough est le 11ème plus riche monastère d’Angleterre. Il possède une riche bibliothèque et un scriptorium d’où provient l’une des copies subsistantes de la Chronique anglo-saxonne, la Chronique de Peterborough. L’abbaye est dissoute en 1541 et l’ancienne abbatiale devient la cathédrale de la ville.

[5] La cathédrale de Peterborough est une ancienne abbatiale devenue en 1540 après la dissolution des monastères une cathédrale anglicane et le siège de l’évêché de Peterborough (Cambridgeshire, Angleterre). Elle est dédiée à saint Pierre, saint Paul et saint André. Fondée au 7ème siècle pendant la période saxonne, l’abbatiale est restaurée en 970 après son saccage par les Vikings et reconstruite par les Normands après l’incendie de 1116. Monument classé pour ses exceptionnelles qualités, elle est surtout connue pour sa glorieuse façade Ouest en gothique primitif. C’est aussi un des exemples les plus complets et cohérents de l’architecture romane normande du 12ème siècle avec la cathédrale de Durham et celle d’Ely, il s’agit de l’édifice le plus important du 12ème siècle en Angleterre qui soit resté largement préservé malgré les extensions et restaurations.

[6] Tenu en 664 dans l’abbaye de Whitby afin de décider si l’Église northumbrienne suivrait les recommandations de l’Église romaine ou de l’Église celtique, le concile vit finalement la victoire du parti romain