Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 8ème siècle > Ghévond dit Vardapet ou Yerets

Ghévond dit Vardapet ou Yerets

dimanche 2 juillet 2017

Ghévond dit Vardapet ou Yerets (vers 730-vers790)

Historien arménien du 8ème siècle

Ghévond est né dans le village de Goght’n [1] dans les années 730 et est éduqué au séminaire de Dvin [2]. Homme d’église et probablement vardapet [3], Ghévond se rend à Constantinople pour y effectuer des recherches. Il meurt dans les années 790.

Il est connu comme l’auteur d’une “Histoire, dite de Ghévond ou Histoire des guerres et des conquêtes des Arabes en Arménie”. Ghévond relatant la conquête de l’Arménie par les Arabes, remontant à la mort de Mahomet en 632 et se terminant par l’intronisation du Catholicos [4] Stépanos Dvnetsi en 788.

L’œuvre lui est commandée par Sapouh Bagratouni, fils du sparapet [5] Smbat VII Bagratouni , et sa source principale est Sébéos qui en fait la seule source arménienne de ce siècle sur les incursions arabes.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Bernadette Martin-Hisard, « Domination arabe et libertés arméniennes (viie ‑ ixe siècle) », dans Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Privat,‎ 2007 (1re éd. 1982) (ISBN 978-2-7089-6874-5),

Notes

[1] Goght’n était un canton ( gavaṛ ) situé dans la province de Vaspurakan dans l’ Arménie historique . Ses frontières correspondaient approximativement à l’ Ordubad Rayon moderne de Nakhichevan , en Azerbaïdjan.

[2] Dvin ou Dwin est une ancienne capitale de l’Arménie. Elle est située sur le territoire de l’actuelle communauté rurale de Dvin, dans le marz d’Ararat. La ville de Dvin est fondée au 4ème siècle par le roi d’Arménie Khosrov III Kotayk. La ville est située dans la région d’« Aïrarat », et plus précisément dans la province de Vastan Hayots. Khosrov III fait construire la citadelle et le palais royal sur une colline. Par la suite, la ville attire de nombreux habitants de la ville voisine d’Artachat qui vont donc habiter à Dvin. En 470, le Catholicossat est déplacé de Vagharchapat à Dvin. Elle devient officiellement capitale du pays, ou plutôt « centre administratif » sous les dominations perse et arabe. Elle est détruite en 893 à cause d’un tremblement de terre, mais elle est reconstruite au Moyen Âge et devient un lieu de commerce florissant.

[3] docteur

[4] Le titre de catholicos est un titre équivalent à celui de patriarche porté par des dignitaires de plusieurs Églises orthodoxes orientales, notamment les Églises de la tradition nestorienne et les Églises monophysites, en particulier l’Église apostolique arménienne.

[5] Ce titre, qui correspondait à la fonction de commandant en chef des armées dans le royaume d’Arménie, est l’équivalent de celui de spahbod utilisé par les Iraniens sous les Parthes et les Sassanides. La fonction de sparapet existait également dans le royaume arménien de Cilicie, où toutefois le titulaire de la charge était connu sous le titre latin de « connétable »