Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Eutychius d’Alexandrie

Eutychius d’Alexandrie

mardi 29 septembre 2015, par ljallamion

Eutychius d’Alexandrie (877-940)

Patriarche melkite d’Alexandrie du 7 février 933 au 11 mai 940

JPEG - 54.4 ko
Vue d’ensemble du monastère Sainte-Catherine du Sinaï

Né à Fostât [1], médecin de profession, il fait l’objet d’une notice dans le recueil des Vies de médecins d’ Ibn Abi Usaybi’a . Il devint patriarche à l’âge de 56 ans sous le nom d’Abbā Eutychius. Comme il n’avait jamais occupé de fonction ecclésiastique, son élévation au patriarcat suscita une vive opposition, qui dura jusqu’à sa mort. Il avait sans doute été imposé par les autorités musulmanes.

Son œuvre principale est une chronique universelle en arabe, intitulée “Naẓm al-Jawhar” [2] et connue également sous le nom d’Annales. Elle raconte l’histoire du monde depuis la Création jusqu’en 937. Commencée avant l’accession de l’auteur au patriarcat, elle est dédiée à son frère Īsā ibn Baṭrīq, médecin lui aussi.

Bien que l’auteur se targue de s’être appuyé uniquement sur la Bible et des sources sûres, l’ouvrage contient beaucoup de légendes et de traditions hagiographiques inconnues par ailleurs. Il apporte d’autre part des informations précieuses sur le royaume sassanide entre le 5ème et le 7ème siècle, ce qui a pu faire penser qu’il aurait eu accès à une adaptation arabe de la chronique royale “Xwadāy-nāmag” par Ibn al-Muqaffa . Pour la période islamique, il utilise des sources musulmanes.

Le texte d’Eutychius lui-même est connu comme “la recension alexandrine” ; le manuscrit autographe, amputé au début et à la fin, est conservé au Monastère Sainte-Catherine du Sinaï [3]. Il existe aussi une “recension antiochienne” qui est une version du texte considérablement augmentée par d’autres chroniqueurs de l’Église melkite [4] entre le 11ème et le 14ème siècle. Yahyā d’Antioche , notamment, prolongea le récit jusqu’en 1034.

On conserve également d’Eutychius un traité de médecine inédit, “le Konnāš fi’l-ṯebb”. Un ouvrage d’apologétique chrétienne, “al-Jadal bayn al-moḵālef wa’l naṣrānī”, mentionné dans les Annales, semble perdu. Un autre texte du même genre, le “Kitāb al-burhān” [5], a été faussement attribué à Eutychius.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Michel Georges Breydy (éd. et tr.), Das Annalenwerk des Eutychios von Alexandrien. Ausgewählte Geschichten und Legenden kompiliert von Sa’id Ibn Batriq um 935 A.D., 2 vol., CSCO 471-472, Script. Arab. 44-45, Louvain, 1985.

Notes

[1] Vieux-Caire

[2] Rangée de pierres précieuses

[3] Le monastère Sainte-Catherine du Sinaï, appelé aussi monastère de la Transfiguration, est un important monastère orthodoxe situé sur les pentes du mont Sainte-Catherine, dans le Sud de la péninsule du Sinaï, en Égypte. Situé à 1 570 m d’altitude, c’est l’un des plus anciens monastères au monde encore en activité. Il fut construit par ordre de l’empereur Justinien entre 527 et 565. Son terrain (enceinte et jardins attenants) constitue l’archevêché orthodoxe du Sinaï, lié canoniquement au Patriarcat de Jérusalem. Il abrite une précieuse collection d’icônes et la deuxième bibliothèque de manuscrits anciens au monde après celle du Vatican. Il compte une vingtaine de moines, d’origine grecque pour l’essentiel.

[4] L’Église grecque-catholique melkite, Église grecque-melkite catholique ou Église catholique melkite est une des Églises catholiques orientales. Le chef de l’Église porte le titre de Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem des Melkites, avec résidence à Damas en Syrie. Les Melkites sont des Chrétiens de rite byzantin ayant rejoint l’Église catholique en 1724.

[5] Livre de la démonstration