Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Renaud d’Herbauges

lundi 28 juillet 2014, par ljallamion

Renaud d’Herbauges

Comte d’Herbauges

Comté d'Herbauges sous Renaud d'HerbaugesLe comté d’Herbauges était constitué de trois pagi [1] situés au sud de la Loire [2] et détachés du comté de Poitiers. Sa nomination est antérieure à juillet 835 date à laquelle il apparaît dans un combat contre les Normands à Noirmoutier.

Après la mort du comte Ricuin en 841, il est nommé par Charles II le Chauve comte de Nantes au détriment de Lambert II qui avait pourtant combattu pour Charles à la bataille de Fontenoy en Puisaye [3] et qui se serait considéré comme l’héritier légitime de son père l’ancien comte Lambert 1er de Nantes . Déçu dans ses ambitions, Lambert II qui selon la Chronique de Nantes avait été élevé chez les Bretons, rompt avec Charles le Chauve et se tourne vers Nominoë alors en révolte quasi ouverte contre le pouvoir franc.

Mettant à profit une maladie du chef breton, Renaud tente d’envahir son territoire à la jonction de l’évêché d’Alet et du comté de Nantes sur la voie romaine d’Angers à Carhaix. Une armée de Bretons commandée par le prince Erispoë avec le secours d’un contingent de Lambert II est battue à la bataille de Messac [4].

Peu après, Renaud est battu et tué par les Bretons et leur allié le chef viking à la bataille de Blain 24 mai 843 [5].

Son commandement au sud de la Loire est alors confié à l’aîné de ses fils Hervé pendant que Lambert II occupe la ville de Nantes après le départ des Normands.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Renaud d’Herbauges/ Portail de l’histoire/ Comte d’Herbauge

Notes

[1] pays

[2] ( Arballicus » (Herbauges), Metallicus (Les Mauges), Teofalicus (Tiffauges)

[3] La bataille de Fontenoy en Puisaye eut lieu le 25 juin 841 sur le territoire de l’actuelle commune de Fontenoy (Yonne), "au cœur" de la Puisaye. Elle opposa Lothaire 1er, le fils aîné de Louis le Pieux, à ses deux frères, Louis le Germanique et Charles le Chauve. Leur neveu, le roi Pépin II d’Aquitaine, fils de feu Pépin 1er, se rangea du côté de Lothaire.

[4] En 843, la bataille de Messac voit s’affronter, à Messac (Ille-et-Vilaine), les troupes franques de Renaud de Nantes contre les troupes bretonnes de Nominoë et de son allié Lambert II de Nantes, rallié aux Bretons de Nominoë et aux Vikings d’Hasting.

[5] La bataille de Blain eut lieu le 24 mai 843 et vit la victoire des troupes bretonnes sur les troupes nantaises aussitôt après leur défaite à la bataille de Messac. Ce renversement de situation est dû à un effet de surprise évident.